[Parc] Une fabuleuse aventure à Disneyland Paris (ou pas …)

[Parc] Une fabuleuse aventure à Disneyland Paris (ou pas …)

24 novembre 2022 0 Par Altris

Hello à toutes et à tous !

Nouvelle saison du blog (on entame la 6ème année) et on attaque avec un Trip-Report à Disneyland Paris. Car oui, j’ai profité de mes quelques deniers durement gagné cette année pour partir dans le royaume de mon ami à grandes oreilles (aussi connu sous le nom de Mickey, si vous n’aviez pas suivi).

Bref, comme à chaque fois que je ferais un Trip-Report d’un nouveau parc, je vous ferais l’historique de celui-ci puis je passerais ensuite à la partie séjour.

Prêts pour un séjour dans « The Happiest place on earth » ?

 

Il était une fois Disneyland Paris

Il était une fois dans le fabuleux monde des parcs Disney, un petit parc d’attraction crée par Walt « himself » à Anaheim (Californie) en 1955. Alors l’idée n’est pas arrivée la même année, mais quelques année auparavant. L’idée lui est venue quand, en voyant ses filles s’amuser sur un carrousel dans le parc proche de chez lui, il se dit que ce serait sympa de créer un parc. Tout simplement  car l’offre était inexistante mais aussi pour procurer cela à d’autres familles.

C’est en 1952 que Walt Disney crée WED Enterprises (Walter Elias Disney) qui deviendra plus tard WDI (Walt Disney Imagineering), pour créer les plans de son parc qui débutera en 1954, soit un an avant l’ouverture du parc complet.

En 1955, le parc vit le jour avec 5 quartiers : Main Street USA, Adventureland, Frontierland, Fantasyland et Tomorrowland. C’est bien des années après que Disneyland Paris est imaginé et verra le jour le 12 Avril 1992 sous le nom de Eurodisney (puis Disneyland Paris en 1994).

Suite à cela, un deuxième parc à vu le jour le 16 Mars 2002 basé sur le monde du cinéma et ses secrets. Celui-ci a porté un renouveau au resort Français qui permettra de relancer l’intérêt notamment avec la Hollywood Tower Hotel, Crush Coaster et Rock’n’Roller Coaster with Aerosmith.

 

Mon aventure (hispanique) à Disneyland Paris !

Si vous avez vu l’image qui illustre cet article… préparez vous à ce que mon trip-report ne soit pas tout rose. J’ai effectué mon séjour le 05/06/07 Septembre 2022. Au moment d’avoir planifié mon séjour quelques semaines avant, je me suis dit « Nickel, la rentrée scolaire est la semaine juste avant, ça devrait être calme au parc ». Que nenni ! Ceci est bien une chose que je me noterais dans le futur pour l’organisation de mes voyages dans les parcs d’attractions ! Regarder les calendriers des vacances scolaires des pays autour est une source de soucis en moins pour votre séjour.

Vous vous demandez, pourquoi je commence mon trip report par ce point la ? Vous le comprendrez bien assez vite en lisant la suite de mon article !

Une histoire d’organisation

Cela faisait maintenant quelques années que je n’avais pas remis les pieds à Disneyland Paris et étant donné que nous sommes dans l’année du 30ème anniversaire du parc Français, je me suis dit « Pourquoi ne pas aller fêter cela au parc ? ». J’ai donc planifié avec mes amis l’entièreté du séjour pour que nous puissions profiter le mieux possible du parc.

Le premier conseil que je pourrais vous donner est : réservez un hébergement hors du parc. Dans notre cas nous étions 6 voyageurs et j’ai loué un petit Airbnb pouvant nous accueillir à 20 minutes du parc (je ne vous dit pas ou … je veux garder ce petit secret hahaha). Pour l’entièreté du séjour nous en avons eu pour environ 600€ (3 jours / 6 personnes, ce qui équivaut à 100€ pour 3 nuits).

Concernant les entrées du parc, j’ai découvert qu’en réservant les places sur le site de Disneyland Paris, plus vous prendrez de jours (en billet daté), moins celui-ci vous coutera cher. Dans le cas d’un séjour de 3 jours, le billet vous coutera 72€ par jour (87€ pour 1 jour et 77€/jour pour 2 jours).

Bref, un séjour à Disney ce n’est pas forcément offert car je suis actuellement à 316€/personne pour le séjour. Mais j’ai travailler durement toute l’année pour mettre des sous de côté pour ce petit séjour ! Comptez à cela un petit budget pour manger (car oui méga flemme de sortir hors du cadre du parc pour aller manger), ce qui m’a emmené aux alentours de 450€ de budget pour la totalité de mon séjour.

Arrivé au parc, c’était un peu la débandade en voyant les grandes banderoles rouges indiquant « Parc complet ». On va dire que dans ma tête c’était un peu comme si l’émotion Panique de « Vice-Versa » se réveillait. Gros coup de stress et surtout la phrase « Comment allons nous gérer cet afflux durant le séjour ? ». Bref changeons nous les idées et direction le Walt Disney Studio pour aller découvrir le nouvel « Avengers Campus »

 

Avengers… Rassemblement !

Afin d’attirer au plus votre attention, je vous parle du Avengers Campus en premier comme ça vous serez libre de lire, ou non, la suite de cet article. En arrivant dans le quartier, vous aurez une place indiquant que vous êtes au bon endroit, puis la musique des Avengers commence à résonner dans vos oreilles.

Puis vous arrivez sur le campus avec à votre gauche, un photocall pour rencontrer des super héros. Un peu plus loin sur la gauche, vous aurez le restaurant PYM Kitchen (sur réservation). En face de ce restaurant, l’attraction Spiderman WEB Slingers (dont je vais parler plus en détails un peu plus tard). Un peu plus loin, au fond du quartier, vous aurez 3 dernières installations. De gauche à droite : STARK Factory – un restaurant en self service, Flight Force – le rollercoaster du quartier, le Training Center – un endroit pour rencontrer vos super héros préférés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Commençons par mon coup de coeur de ce quartier : Spiderman WEB Slingers. Ici vous êtes un visiteur du campus d’étudiant fondé par Tony Stark et vous êtes invités à découvrir les nouvelles technologies sur lesquels les étudiants travaillent. Notamment sur les véhicules slingers et les spiderbots. Les premiers permettront de se mouvoir en ayant le pouvoir d’utiliser les toiles de Spiderman. Le second systeme est une araignée permettant de recréer n’importe quel objet sans devoir le transporter avec vous. Toutefois, les spiderbots viennent à perdre leur intégrité et commencent à se dupliquer, puis mettent une sacrée pagaille sur le Campus. Vous serez donc missionné par Spiderman « himself » pour l’aider à arrêter cette menace. Nous avons donc face à nous un interactive darkride comme peut l’offrir Buzz Lightyear. Toutefois, exit les armes en plastique en main … vous utiliserez ici vos propres bras en imitant le mouvement de Spiderman. Les technologies utilisées pour cette attraction sont l’intelligence artificielle, le machine learning et le « computer vision » avec 4 caméra dans chaque cabine qui permettra de tracker les visiteurs le mieux possible. Et honnêtement … je suis super surpris de la précision que l’attraction apporte ! J’ai vraiment ressenti la sensation d’être Spiderman lors de mon passage. J’ai aussi senti mes bras après coup car le fait de répéter les mouvements était assez éprouvant pour les bras et épaules.

A la sortie de l’attraction vous arriver dans la boutique « Mission Equipment » qui n’est autre que la boutique officielle du land Marvel. Ici vous trouverez des objets pour toute la famille. Pour ma part je me suis fait plaisir sur quelques objets : 2 tasses, 1 pull et un 1 tshirt. Les prix étaient plutôt corrects pour ce que j’ai pu prendre, mais certains objets de la boutique sont bien plus chers (ce qui m’a un peu refroidi à les prendre). Notamment le spiderbot ou alors les lunettes animées de Spiderman. Mais la boutique est vraiment intéressante et possède pas mal de choses qui sauront attirer votre attention !

Face à la sortie de « Mission Equipment », vous trouverez le « rollercoaster » de ce quartier. Du doux nom « Flight Force », vous allez accompagner Captain Marvel et Iron Man dans une mission périlleuse : sauver la Terre d’un projectile Kree. L’attraction est une totale re-thématisation de l’ancienne attraction « Rock&Rollercoaster avec Aerosmith ». La file d’attente de cette attraction est magnifique et comporte beaucoup d’éléments provenant de l’univers des deux héros. Toutefois, au niveau du tracé, nous vivons ce que l’attraction nous proposait déjà à l’époque. Autre point un peu négatif, à mon avis, c’est que l’attraction n’est pas époustouflante sur le tracé. En gros, à part quelques écrans, je pense que Disneyland aurait pu proposer beaucoup plus d’effets visuels lors du tracé. Quand nous voyons les images de « Cosmic Rewind » en Floride, je me dit que nous aurions eu le droit à un peu plus d’effets visuels.

Après avoir effectué votre entrainement et vos missions, il est temps de se restaurer et manger des repas de super héros. Le quartier possède deux restaurant : PYM Kitchen et Stark Factory. Dans mon cas, je n’ai pu tester que Stark Factory. Toutefois, PYM Kitchen propose une offre de restauration assez originale, notamment avec des aliments qui n’ont pas du tout la taille qu’il devrait avoir normalement : Bretzel Géants, Burger Géants, Cocktails servis dans des bechers ect. Dans mon cas je vais vous parler de mon expérience à Stark Factory. En rentrant dans le restaurant, vous arriverez face à une des armures de Iron Man : le Hulkbuster. Suite à cela, vous arrivez au self service comportant plusieurs sortes de plats : pâtes, pizzas, salades. Les prix sont un peu excessifs (pour ma part j’ai gouté la salade), mais les plats sont bons ! L’ambiance de la salle tend vers une construction de type industrielle et de nombreux éléments de l’ancienne attraction « Armageddon » sont cachés sur le mur dans la grande pièce.

Bref, quittons le monde des super héros pour aller dans le reste du Disneyland Studio !

 

Silence ! Moteur ! Action !

Si déjà je vous ai parlé du Avengers Campus, je pense qu’il serait assez intéressant de finir le tour de ce parc, avant de passer sur le parc suivant. Ca vous évitera déjà de faire une gymnastique intellectuelle et tout simple car pour ma part ce sera plus simple de clôturer le chapitre Disneyland Studio.

Hors du Avengers Campus, je n’ai eu le temps de faire que trois attractions dans ce parc. Celui que je voulais absolument faire m’a un peu découragé vu les temps d’attente : Crush Coaster. Honnêtement c’est la première fois que je vois dans un parc une attraction avec autant d’attente, peu importe le moment de la journée ! Et même en ayant tenté le tout pour le tout la dernière matinée ou j’étais au parc, en voulant prendre un Access Premiere dès l’ouverture (ticket coupe file payant), je n’aurais pu passer que à 15h ! C’est dommage, mais ce sera pour ma prochaine visite (ou pas…)

Toutefois, j’ai eu quand même l’occasion de tester l’attraction « Ratatouille ». Celui-ci est un dark ride basé sur un véhicule trackless (qui ne suit pas un rail comme la majorité des attractions de ce genre) et qui vous emmène dans les cuisines de chez Gustot. L’attraction vous mettra dans la peau d’un rat qui suivra Rémi et ses congénères dans une aventure complètement toquée. Entre mélange de décors géants et écrans projetant des extraits vidéos, je trouve que cette attraction est plutôt bien fichue. Nous ressentons vraiment la sensation d’être minuscule face aux humains qui nous entourent. Je rêverais que plus d’attractions de ce genre arrivent en France, notamment avec une attraction Rise of the Resistance de l’univers Star Wars. Clairement, je sais que cette attraction est l’un de mes coups de cœur de ce parc. Une attraction favorable pour toute la famille, surtout si vous avez aimé le film !

Concernant Cars et bien… je suis assez déçu de cette réhabilitation d’une attraction que j’avais fait à l’époque. En effet, la dernière fois que j’ai fait l’attraction, celle-ci était sous le nom « Studio Tram Tour » et offrait une belle balade avec de nombreux éléments de décors fort sympathique (un dragon, des voitures de grands films, des éléments de décor de cinéma etc.). Aujourd’hui, en ayant fait l’attraction « Cars : Road 66 », bah j’ai trouvé cela fade… Alors certes, ça fait plaisir de voir les voitures de l’univers Cars, mais je trouve que la balade était plutôt ennuyante, sauf le moment dans le canyon. Mais le reste ne procure rien de fou fou… Comme quoi desfois les réhabilitation ne sont pas forcément pour le meilleur … A faire que si vous avez eu le temps de faire le reste des attractions, ou si vous êtes vraiment fan de Cars.

Passons maintenant à mon attraction fétiche de ce parc : « Tower of Terror » ! Alors j’aime beaucoup les sensations fortes dans les parcs d’attraction, mais cette attraction arrive toujours à me donner ce petit frisson d’excitation ! Ne me demandez pas pourquoi, mais l’ambiance, les décors et surtout l’histoire qui est raconté me fait toujours super plaisir. D’un point de vu de l’attraction, nous sommes face à une tour de chute libre dans l’univers de la série « La 4ème dimension ». L’attraction va vous procurer de nombreuses chutes mais aussi de fortes sensations. Malgré que j’ai des fois du mal avec les hauteurs, cette attraction ne m’a pas fait ressentir à un seul moment la peur du vide, car vous êtes dans une cage d’ascenseur et ne voyez pas l’extérieur. Une attraction que je recommande vivement si vous aimez vous faire peur !

Toutefois, malgré mon grand séjour (2 jours et demi), je n’ai pas eu le temps de faire toutes les attractions du parc et notamment celui que je rêve de faire depuis longtemps : Crush Coaster. Ce n’est que partie remise pour un futur séjour qui j’ose espérer sera un peu plus favorable … Oui je spoile un peu ce que je vous raconterai à la fin de cet article … Soyez patient !

 

Un monde magique…

Direction maintenant le parc principal, avec la magie, les princesses, les personnages Disney et surtout la majorité des attractions du Resort Français ! Je ne vais malheureusement (pour vous), ne pas faire l’ordre des attractions dans lequel je les ai faites car… j’ai oublié l’ordre. Donc je vais vous parler tout de même de tout ce que j’ai fait durant mon séjour.

Commençons par l’univers de Star Wars, car oui deux attractions reprennent cet univers. La première attraction que j’ai pu faire est « Star Tours » et surtout la nouvelle version de Star Tours ayant la possibilité de combiner énormément de morceaux d’histoire. Notre arrivage final était face au tyrannique Dark Vador, mais j’ai trouvé cette expérience trop courte. Je n’aurais pas refusé 1 ou 2 minutes de plus afin de m’immerger encore plus dans mon aventure au sein de l’entreprise Star Tours. Cette attraction est un simulateur de vol dans l’espace et secoue plutôt pas mal. Avis à celles et ceux ayant des soucis de dos ou de cervicales, cette attraction n’est pas pour vous !

Continuons ensuite avec Hyperspace Mountain, grand classique au niveau des roller coaster du parc principal de Paris. Ouvert en 1995, il a subit de nombreuses améliorations notamment avec une évolution vers Space Mountain : Mission 2 de 2005 à 2017 puis depuis, Hyperspace : Mountain basé sur l’univers de Star Wars. J’ai eu l’occasion dans ma vie de tester la première version et la dernière (je suis tristesse de n’avoir jamais eu l’occasion de faire la Mission 2 …). Ici nous sommes sur un tracé qui nous emmènera en mission aux côtés de la résistance. Le parcours est aggrémenté de nombreux écrans (contrairement à Flight Force …), d’effets lumineux et sonores pour immerger le mieux possible le visiteur. Je pense que c’est clairement le coaster que j’apprécie le plus au sein du Resort Français, même si la thématique de la file d’attente de Flight Force me plaît beaucoup plus. De plus, les nouveaux harnais de maintient au siège sont juste … trop agréable. J’ai encore le souvenir du harnais « dur » qui maintenait le corps et surtout qui donnait des baffes à chaque virage. Ici, le tracé est agréable et permet de profiter à fond de notre mission !

Partons maintenant à quelques pas de l’univers de Star Wars, pour rejoindre celui de Toy Story et plus précisément celui de Buzz l’éclair ! Ici nous sommes dans un « Dark Ride » interactif ou vous ferez parti de l’équipe de Buzz L’éclair. Votre but sera de marquer un maximum de point sur des cibles cachées à travers le parcours. Alors pour ma part … J’ai beaucoup aimé le décor mais pour ce qui est du tir … C’est un tout petit laser ! Alors certes j’ai l’habitude d’Europa-Park qui émet de grosses lumières rouges, mais j’ai vraiment eu beaucoup de mal à viser correctement … Mais bon, rien à redire sur l’histoire et le décor de l’attraction. Cette attraction vaut le détour si vous souhaitez faire une petite attraction tranquille !

Fini le futur, maintenant allons au pays des Cowboys ! Direction Frontierland ou nous avions eu l’occasion de faire deux attractions ayant un lien scénaristique entre elles : Phantom Manor et Big Thunder Mountain. Dans la première attraction, nous sommes dans un « Dark Ride » continu qui nous emmènera dans le manoir des Ravenswood, une famille qui règne dans la ville. Ici vous parcourez différentes scènes racontant la malédiction de Melanie Ravenswood à travers le manoir de la famille. Etrangement, cette attraction, m’effrayait étant enfant, mais maintenant avec l’age adulte, je trouve une fascination à faire cette attraction et l’univers autour de celle-ci. Beaucoup trop de choses à voir, mais qui me donnera clairement envie de refaire l’attraction au plus vite ! Concernant Big Thunder Mountain, nous sommes dans une attraction « Train de la mine » assez soft mais qui procure quand même quelques petits « guillis » au ventre. Rien de transcendant, mais quand vous explorez l’histoire de cette attraction (que je ne vous raconterais pas, par peur de raconter des bêtises), vous comprenez forcément le lien avec Phantom Manor.

Mis à part ces deux attractions et les quelques boutiques, il est temps de passer dans un univers que j’adore particulièrement : celui des pirates ! Direction donc Adventureland pour aller à l’attraction Pirates des Caraibes ! J’avais méga hâte de refaire cette attraction qui me tiens tant à coeur avec ses décors, ses animatroniques, son aventure, son odeur chloré… pardon je digresse (gresse, t’as compris la blague ?). Honnêtement, vu que j’adore l’univers de la piraterie, revoir Jack Sparrow et l’ensemble de ces décors m’a fait super plaisir. D’ailleurs, en sortant de l’attraction j’ai voulu emmener mes amis au restaurant « Captain Jack’s » qui se situe dans l’attraction. Mais il faut que je vous parle d’une chose : le système de réservation des restaurant du parc.

Il faut savoir que deux mois avant votre venue, vous pouvez réserver via internet, une table pour l’un des restaurant du parc. Dans mon cas, j’ai appris cela environ 1 mois avant mon arrivée au parc et en regardant les disponibilités : Patatra ! (Oui c’est une expression de vieux). Plus de place disponible et à ma grande tristesse, mon envie de faire plaisir à mes amis. J’ai donc pris mon courage à deux mains et je suis allé directement au comptoire d’entrée du restaurant en croisant fort mes doigts pour tenter d’avoir une table. Après avoir discuter gentillement avec le chef de salle (et surtout en étant 100 fois plus agréable que le reste de la clientèle), je décroche enfin le fameux sésame ! Une table pour le lendemain midi ! Au niveau du repas, nous avons manger des mets des « caraïbes » avec notamment pour moi le menu « Trésor des Pirates » à 42€. En entrée, une salade de Quinoa / En plat, Colombo de poulet, crevettes et riz / En dessert : un riz au lait sur son lit de mangue. Bref, un vrai régal mais prévoyez toutefois un petit budget pour manger dans ce restaurant.

Passons maintenant au côté spectacle du parc. Je n’ai pas eu l’occasion de faire de spectacles, mais je me suis permis de regarder 3 shows marquant du parc, dont un spécialement créer pour les 30 ans de Disneyland Paris. Je vais commencer avec la parade traditionnelle, celle qui existe depuis quelques années. Celle-ci permet de revoir les grands classiques de chez Disney sur de somptueux chars. Nemo, Toy Story, La belle au bois dormant, La reine des neiges, Peter Pan font partie des nombreux univers que nous pouvons voir lors de la parade. Bien évidemment c’est une parade que je pense essentielle à voir une fois dans sa vie, que l’on soit grand ou petit !

 

Viens ensuite la parade des 30 ans nommée « Dream and shine brighter » qui est un véritable festival de couleur et de joie. Pour être honnête, je me suis retrouvé à ressentir mon âme d’enfant en regardant cette parade et à sourire et danser bêtement. Je trouve que cette parade est peut être la meilleure que j’ai pu voir sur l’ensemble des parcs que j’ai pu faire dans ma vie et m’a donné une pêche monstre ! Je vous met ci-dessous une version filmée en multicam, mais honnêtement cela ne retranscrit pas l’ambiance festive que j’ai pu vivre sur place !

Viens ensuite le dernier aspect de mon séjour avec les deux show sur la façade du château au centre du parc principal. D’abord, le pre-show portant le doux nom « Disney D-Light » que j’ai trouvé … inexistant. En fait je ne veux pas dire par la que je ne l’ai pas aimé, je n’ai juste pas eu de chance … Normalement plusieurs drones sont censé s’envoler dans le ciel et faire une danse majestueuse sous les couleurs du 30ème anniversaire du parc français. Mais à cause du mauvais temps, nous n’avons eu le droit qu’à un show de couleurs et de fontaine sur le rythme entrainant de la musique « Un monde qui s’illumine ». Pas de chance pour moi, mais j’ai toutefois pu voir la vidéo sur Youtube.

Suite à ce show, j’ai pu regarder « Illumination » qui est un show mapping sur la façade du parc. Ici nous explorons plusieurs univers de Disney avec une musique entrainante nous donnant envie de bouger notre popotin. J’apprécie énormément ce show qui me rappelle beaucoup de souvenir sur les dessins animés Disney. Les musiques des oeuvres retentissent et je me suis même étonné à chanter les chansons les plus populaires (dont « Libéré, Délivré »). Bref, un show qui m’a laissé rêveur avant de retourner me coucher. Mais cette représentation, ainsi que de nombreux aspects de mon séjour ont été entachés par quelques points noir … Qui à failli me faire penser que c’était mon pire séjour dans un parc.

 

… qui peut vite tourner au cauchemar.

 

Comme vous avez pu le voir depuis le début de l’article, je reste à certains moments assez évasif suite à ce qui à pu m’énerver au plus haut point durant mon séjour. La première chose qui m’a sérieusement gonflé c’est le manque de respect des visiteurs. Je veux dire par la, que ce n’est pas parce que nous payons une entrée dans un parc d’attractions, qu’il faut devenir des hommes sans humanité. Entre non respect des règles de sécurité, non respect des décors et du matériel environnant et surtout manque de respect envers les employés. A certains moment de mon séjour j’avais l’impression que l’humanité était devenue un zoo rempli d’animaux. Je vais d’ailleurs vous raconter une histoire qui m’est arrivé et dans lequel j’ai du intervenir vu le manque de respect. En gros, j’ai voulu aller chercher une boisson à Caser Jr dans l’allée de Main Street pour moi et mes amis. Je me met dans la file et je décide de patienter jusqu’à qu’on me redirige vers l’une des caisses. A un moment, l’employé redirigeant les visiteurs vers les caisses  viens voir une jeune femme derrière moi pour lui demander, gentiment, de retourner dans la file car elle n’a pas été placée. Celle-ci décide de jouer sa Diva « J’ai payé ma place, je fais ce que je veux » « Vous n’avez pas à me dire quoi faire » et je passe encore le manque de respect qu’elle a pu avoir pour cet employé. Je n’ai pas pu m’empêcher d’intervenir pour la remettre en place et qu’elle arrête de prendre le personnel de Disney comme une merde. Bref, ce n’est pas parce que nous payons que nous sommes tout permis. D’ailleurs, cela compte peu importe le pays duquel vous venez.

Je précise cela car nos amis Espagnols avaient envahis le parc lors de ma visite. Quand je dis « envahi », je n’exagère pas mes mots. La plupart des employés étaient heureux que nous leur parlons en Français et n’y croyaient même plus qu’il y avait des français dans le parc. Les visiteurs espagnols eux aussi n’ont pas respecté une seule des règle de vie en commun. Doublage dans les files d’attentes, jet de déchets à côté des poubelle ou à même le sol, manque de respect des règles primaires de visite de parcs. Sans compter, détérioration d’œuvres sur la place centrale durant le spectacle « Illumination ». Ici des enfants, sous surveillance des parents (qui ne devaient rien avoir à en faire), qui montaient sur les espaces verts (fleurs et décoration), juste pour jouer avec la terre et les statues qui tournaient. Bref, encore une fois un ami et moi avons du intervenir en criant pour que ceux-ci arrêtent de manipuler ces œuvres.

Enfin dernier point, qui m’a un peu chafouiné (oui ce mot n’existe pas, laissez moi faire ce que je veux), c’est les pannes … Je ne parle pas des attractions fermées pour rénovation mais bel et bien des pannes en journée. Les deux attractions de Avengers Campus en panne pendant 24h, les grand huit en panne tout mercredi matin, les pannes aléatoires. Alors je suis très heureux si vous êtes technicien de maintenance au parc car vous ne devez pas vous ennuyer, mais sinon j’ai trouvé cela hallucinant toutes ces pannes durant mon séjour.

Bref, malgré quelques points qui mériteraient ne pas exister, j’ai passé un excellent moment rempli de magie dans le parc. Juste déçu du fait que les gens n’ont plus de respect dans le travail effectué par les employés du parc et qui vient à dégrader l’expérience des autres au sein du parc. Ce n’est pas parce que nous payons que tous les droits nous sont accordés. Honnêtement, si vous avez l’occasion de faire une fois ce parc, je vous invite à le faire sur 3 jours environ pour vous promener aussi dans tout ce qui fait le charme de ce parc. J’espère pouvoir vous reproposer un nouveau trip report dans un nouveau parc aussi vite que je peux !