Les Terrifiantes Inventions du Professeur Zwolle 2020

Les Terrifiantes Inventions du Professeur Zwolle 2020

17 octobre 2020 1415 Par Altris

Salut Moussaillon !

Nouvelle année, nouveaux défis et … nouvelle session de « Les Terrifiantes Inventions du Professeur Zwolle » !

J’ai déja parler de cette nouvelle édition dans mon article précédent sur le sujet. Mais afin de vous rappeler un peu l’univers de cette competition, voici un petit rappel de ce qu’il s’est passé l’année dernière et ce qu’il s’est passé lors du défi impromptu de Mai 2020.

Précédemment, dans « Les Terrifiantes Inventions du Professeur Zwolle »

Depuis le début de cette aventure, en 2019, le Professeur Zwolle nous a successivement amené à construire une machine à remonter dans le temps, obtenir l’aide de deux de ses amis, Jean Fusoris et Gerty Cori, puis d’utiliser plusieurs de ses inventions rocambolesques afin de gérer une pandémie à l’ère moderne.

Lors de notre dernier contact, il nous a renvoyé dans le temps vers une destination mystérieuse et une époque inconnue, en nous lançant un avertissement incompréhensible. Que nous réserve-t’il pour la suite de cette aventure ?

Éléments connus de l’univers de Zwolle :

  • Jean Fusoris → Ami de Zwolle, il est resté dans leur époque commune au 15ème siècle. Nous l’avons rencontré au cours de notre aventure précédente.
  • Discotromat → Invention du professeur, elle permet de contacter ses amis.
  • Translucator → Invention du professeur, elle permet de changer les dimensions.
  • Rolamotus → Invention du professeur, elle permet de rendre invisible.
  • Depercoteur → Invention du professeur, elle permet de dupliquer les objets.
  • Trapertiplo → Invention du professeur, il s’agit d’une machine à voyager dans le temps.

Chapitre 1 : Nouvelle Destination (17/10/2020 au 20/10/2020)

« Ouf! Nous sortons du Trapertiplo et sommes accueillis par une vue magnifique, le compteur nous informe brièvement que nous sommes en 1799 dans la forêt de Meudon. Le soleil brille, les oiseaux chantent et les arbres … font ce que font les arbres normaux, ils ne bougent pas. Nous profitons des lieux en attendant des nouvelles de Zwolle.

Après avoir rejoint le chemin qui passe non loin, une vieille femme nous propose à manger en contrepartie d’un bon récit et d’un peu d’aide pour ramasser du bois. Alors que nous finissons le récit de nos récentes aventures, le Discotromat que nous avions laissé près du Trapertiplo s’allume et plusieurs parchemins en sortent, suivis par une enveloppe vide. Il est temps de savoir ce que nous sommes venus faire à cette époque. »

Ce fameux Discotromat … Depuis que nous avons commencé à l’utiliser, il ne cessera jamais de m’étonner … En voyant les 3 parchemins avec des trous dans le texte, je me dis qu’en superposant les 3 textes, j’aurais la réponse devant mes yeux. Mais … certains des caractères ont dû être mal imprimé ou bien … non c’est sur … C’est le professeur qui commence à nous tester. Certains caractères des parchemins étaient retournés. Mais … le cerveau humain est plutôt bien fichu et … les caractères étaient plutôt clairs à mes yeux. En découvrant le message final, nous savons désormais que nous devons trouver Mr Cugnot …

« Maintenant que nous avons trouvé la personne que nous devons rencontrer, il nous faut déterminer la VILLE dans laquelle nous devons nous rendre, elle ne doit pas être loin d’ici. Nous laissons le trapertiplo caché au cœur du bois et prenons la route. A l’orée du bois, une petite fontaine nous sert de point de repère. »

Mais … Comment découvrir la ville ou nous devons aller ? Peut-être que nous devons apporter cette enveloppe à Mr Cugnot ? Mais comment … comment ? Oh ? Mais … Les traits orange sur l’enveloppe ? Ne serait-ce pas le codage des services postaux ? En analysant cela, j’ai découvert que nous devons désormais nous diriger vers la ville de VANVES. Une ville non loin d’ici. Mais le professeur se joue encore de nous et nous laisse des pièges dans les traits placés sur l’enveloppe. Je vois que le professeur est vraiment en forme pour ce nouveau départ. Professeur nous avons réussi encore une fois à résoudre un de vos mystères !

« Tout se déroule comme sur des roulettes, nous décidons d’envoyer un message à Zwolle pour le prévenir de notre succès. »

Bon … maintenant que nous avons fait le minimum, nous décidons d’envoyer un message au professeur. Mais … nous ne sommes pas à l’abri d’une communication interceptée. Nous décidons donc de coder le message afin de lui répondre. J’espère que le professeur sera content de cette petite charade.

Chapitre 2 : Machine en construction (20/10/2020 au 23/10/2020)

Les plans sont arrivés ! Nicolas Joseph s’occupe de récupérer des provisions pour nous en allant au marché avec son petit âne. Il faut maintenant monter la machine en suivant les instructions envoyées par le professeur. Le chien de l’ingénieur nous tient compagnie pendant que nous nous affairons.

Face à nous, des cubes colorés avec des morceaux en moins nous oblige à savoir comment résoudre ce code. En le regardant sous différentes facettes, nous remarquons que chaque face observée permettait de faire le plan que nous voyons sous ces cubes. Ces cubes individuellement ne servent à rien, mais en appliquant chaque face que nous voyons (et donc sa lettre rattachée) permet de faire une mosaïque. En reprenant donc les couleurs observée et en les mettant côte à côte … un message nous apparait. Notre opération est donc terminée.

Chapitre 2.5 – Communautaire (21/10/2020 au 27/10/2020)

Vous êtes dans la dimension : (onsxtiqazpexqa) Alors que nous travaillons sur la construction du Translucator, nous réalisons qu’en visionnant les autres dimensions, il devrait être possible d’éviter la surchauffe du Trapertiplo dans de futurs voyages. Travailler sur les deux machines en même temps s’annonce sportif mais à notre portée! Et puis les acolytes des autres dimensions doivent régler le même problème, ils vont nous aider, n’est ce pas?

Réponse proposée : 1546 (selon la majorité des résultats trouvé sur internet)

Chapitre 3 : une menace inattendue (23/10/2020 au 26/10/2020)

« Le Translucator est terminé. Nous observons Mr Cugnot mettre un dernier coup de pinceau, il semble assez fier de voir l’engin. Il nous met en garde cependant, l’engin n’est pas prévu pour être utilisé pour une longue durée. Il est toujours dangereux de rester dans une même dimension trop longtemps. Nous quittons l’ingénieur après un délicieux goûter. Le Discotromat se met à vibrer alors que nous sommes en chemin… »

Nous recevons le parchemin du professeur rempli de numéros. Ceux-ci à première vue ne nous aiderait en rien. Sauf si nous décidions de prendre chaque numéro … et de les placer sur un tableau de 3 par 3 et d’affecter un numéro à chaque point de ce tableau. Un peu comme les numéro d’un compositeur téléphonique. En reliant les points en suivant les différents numéros, le message nous apparaît devant les yeux : nous sommes alertés.

« Le message est clair, mais que faire ? Nous ne savons rien de ce qui risque d’arriver. Fuir dans une autre époque semble la meilleure solution. Alors que nous pressons le pas pour retourner au Trapertiplo de nouvelles instructions arrivent de Zwolle. Nous arrivons à la Fontaine à la lisière de la forêt et nous préparons à rentrer … »

Nous récupérons la suite du message du professeur, qui décide encore de nous chiffrer son message. Celui-ci nous apparaît bien plus clair et plus rapide à déchiffrer. Les symboles que nous voyons sont tout simplement des numéros placés en miroir. Chaque numéro quant à lui représente une lettre de l’alphabet. En déchiffrant le message, nous découvrons que nous sommes faces à de grosses emmerdes … le Trapertiplo a été saboté.

« …2 PAR 2 dans le Translucator. Interrompus en plein remue-méninge… Trois hommes à la carrure impressionnante semblent s’intéresser à nous … Il serait grand temps de leur fausser compagnie ! Nous n’avons aucune envie de finir en fait divers dans les journaux de l’époque. »

Nous commençons à nous éloigner de ces hommes, mais toujours avec le nez dans les messages du professeur. Celui-ci est on ne peut plus clair avec nous : sauvons-nous ! En espérant que le Translucator arrive à nous faire changer de dimension …

Chapitre 4 : Entrons dans la dimension du papier (26/10/2020 au 29/10/2020)

Le passage dans une nouvelle dimension n’est pas sans perte. Une montée de nausée nous prend et arrivons dans la dimension du papier. Le Translucator à bel et bien fonctionné. Mais nous n’avons que quelques secondes d’avances sur nos agresseurs. C’est d’ailleurs grâce à des formes en papier que nous voyons le temps que nous avons sur nos oppresseurs.

Un regard derrière nous au moment précis où ils arrivent, observer l’ennemi, obtenir des informations sur eux. Nous nous concentrons un peu plus d’une minute sur le même. Qui est ce ? D’où vient il ? Ou bien de quand ? Puisque encore et toujours, ces questions semblent liées. Zwolle aide nous ! Nous sommes certains de pouvoir répondre à au moins l’une de ces questions.

Après avoir penser cela, nous avons face à nous une feuille qui se présente et commence à se plier toute seule. Mais les caractères présent sur l’environnement alentour passent autour de nous et nous affichent quelques indications. Le professeur est en train de nous aider ! Nous répondons à sa question et celui-ci nous fait parvenir un nouveau message pour nous informé de la situation.

Très compliqué de se déplacer dans cet endroit.

Une autre information devrait être trouvable.

L’ennemi le plus âgé avait quelque chose de doré sur la tête.

Appuyer sur le bouton, disparaître et réfléchir.

Saut effectué !

C’est sur … le groupe qui nous suit est un groupe royal. Le plus âgé pourrait même être un roi. Nous pouvons dire que nous sommes dans de beaux draps et que cette aventure est bien plus dangereuse que ce nous avons vécu jusque la. Il est temps d’écouter le professeur et d’appuyer sur le bouton …

Chapitre 5 : Une dimension cacophonique (du 29/10/2020 au 01/11/2020)

Dimension cacophonique, quelle horreur ! Et toujours les poursuivants, les deux premiers trébuchent en entrant dans la dimension. L’endroit se met à résonner et des voix se mettent à parler, comme pour faire écho à leur maladresse. Il est certain qu’un sens est caché dans les bruits que nous entendons.

Retour à la réalité alors que l’haleine de l’un d’entre eux nous donne un haut-le-coeur.

Idéalement, il se serait brossé les dents avant de nous faire ça, mais on ne choisit pas toujours ses ennemis. Un bon coup de pied dans la face et nous gagnons quelques minutes alors qu’il tombe sur ses congénères dans un boucan d’enfer. « Maintenant » semble être le meilleur moment à part « avant » pour quitter ces trois affreux.

Nos oreilles … Tellement de bruit autour de nous … Au bout de quelques minutes les sons s’atténuèrent et nous entendons des mots de différentes langues. Celles-ci se répétaient comme pour nous indiquer quelque chose. Lingua, Viajente, Descoperi … des mots que je n’avais jamais entendu. Mais nous avions des personnes un peu plus douées pour déchiffrer ces langues inconnues. Une fois celles-ci découvert, nous découvrons que l’un d’entre eux est l’Imperator, un commandant romain de l’époque.

Trouver la signification des mots entendus avant le saut devrait nous permettre de mieux connaître le dernier poursuivant. Réfléchissons bien !

Est ce que c’est le bon moment pour maudire le professeur ?

Mais bien sûr que oui !

Est ce qu’il y a un mauvais moment pour maudire le professeur ?

Non, enfin pas à notre connaissance.

Saleté de scientifique qui nous envoie faire ses courses pour une machine qui ne fonctionne pas comme on voudrait.

Professeur … A quoi jouez vous ? Pourquoi nous transporter de dimensions en dimensions ? Au même moment, nous replaçons les mots entendus précédemment (et traduits) dans un mot croisé que le professeur nous a transmis. En les replaçant dans le tableau, nous découvrons enfin qui est le dernier poursuivant : un guérisseur.

A quoi tout cela nous mène ?

Chapitre 5.5 : Communautaire 2 (Du 30/10/2020 au 05/11/2020)

Vous êtes dans la dimension : Euqifitneics Une anomalie dimensionnelle apparait et nous partageons pendant quelques secondes l’espace avec des acolytes de zwolle venus d’ailleurs. Un des acolytes parle brièvement: “Dans quelques temps Zwolle sera poursuivi. J’ai ouvert cette faille pour vous remettre le mot de passe qui lui sera bien utile pour s’échapper. C’est Zwolle qui m’a dit de vous le rendre.” L’acolyte lance alors un parchemin typique des messages du discotromat à travers l’anomalie dimensionnelle! Le message semble imploser en traversant l’anomalie, tout devient noir et seul un petit bout de parchemin brulé nous tombe aux pieds.

Réponse collective proposée : ALIZE

Chapitre 6 : La dimension des composants électroniques (du 01/11/2020 au 04/11/2020)

… Il semblerait que peut être …

Nous sommes encore dans une nouvelle dimension. Ces sauts de dimensions en dimensions ne sont pas sans haut-le-cœur, mais c’était fois, c’est une dimension plus … électronique qui nous attend.

Nous avons face à nous un circuit imprimé qui nous précise bien que nous sommes dans la dimension des composants electroniques et que nous devons encore changer de dimension. Professeur ? Que faites-vous de nous ? Que cherchez-vous à faire ?

Un peu plus loin, nous tombons face à une nouvelle énigme…

Encore un peu de travail, cette dimension électronique possède apparemment des taux de change bien fixés. Une Cvadv* nous accueille et nous propose de faire des échanges.

Après quelques emplettes bien réfléchies, nous décidons d’essayer de nous diriger vers une dimension avec plus de verdure, afin de brouiller les pistes de nos poursuivants.

* Carte vidéo avec double-ventilateur

En résolvant l’énigme posé, qui nous a fait ressortir nos souvenirs mathématiques, nous sommes arrivons face à une suite de chiffres. Mais ni une ni deux, nous décidons de convertir ces chiffres en lettres. Le message que nous avons face à nous va enfin nous servir à faire un nouveau réglage au translucator. Peut-être que nous reviendrons désormais notre dimension à nous …

Chapitre 7 : La dimension #008000 (du 04/11/2020 au 07/11/2020)

…Hmm la dimension « #008000 et affiliés » paraissait pourtant être une bonne idée sur le papier…

Nous passons quelques minutes à nous acclimater à l’endroit. La plupart de nos sens nous sont inutiles, nous nous déplaçons par la pensée dans un univers incompréhensible. Un message de Zwolle s’affiche sur le Discotromat.

« Excellent choix de dimension, elle est constante dans les époques où elle n’existe pas encore ce qui doit vous permettre de me recevoir très clairement. Je suis arrivé au centre de la terre, en -5219 sur notre calendrier. Je suis dans l’un des repaires de mes ennemis, trouvez encore plus d’informations sur l’identité qu’ils ont endossée. »

Les habitants de la terre creuse n’ont qu’à bien se tenir ! Nous préparons un filet à pensées pour en savoir plus sur l’identité de l’un d’entre eux.

Nous voila désormais dans une dimension totalement numérique … Un peu comme si nous étions dans le film Matrix. L’univers est principalement en vert et noir et nous sommes en quelques sortes des intrus dans cet environnement. Nous avons garder, comme d’habitude, notre apparence.

Face à nous un tableau apparaît avec une ligne tracée au centre de nombreuses cases. Certains des traits étaient même plus lumineux que d’autres. Je pense que cela veut dire quelque chose. En retraçant tout ça … nous découvrons la ville de Saint-Petersbourg … Je ne comprends pas trop ce que le professeur souhaite que nous trouvions la bas.

 

Un piège à cent-dix morsures complexe devrait nous assurer une bonne prise d’informations, sur l’un de ces malandrins. Toutes les morsures ne toucheront pas c’est sûr, mais si la majorité fait mouche, une information devrait ressortir.

Un piège à 110 morsures … Et en nous disant ça nous avons face à nous un pavé binaire qui s’est arrêté, comme si ils souhaitaient qu’on le déchiffre. Est-ce que le professeur manipule aussi cette dimension ? En déchiffrant le message, celui-ci nous indique une autre ville …

 

Un dernier choztrapp universel qui se sert de toute la dimension devrait nous donner l’ancre de l’un d’entre eux, son point d’amarrage. Les préparations terminées nous préparons le Translucator pour pouvoir sauter dès qu’ils seront là. Il est temps de retourner dans un univers plus familier, avec des arbres qui font des choses d’arbres.

Une fois la ville trouvée, la « matrice » reprend vie et commence à dérouler. Nous apercevons régulièrement le nom de la ville qui se répète. En décidant de suivre tout cela, nous découvrons un message qui apparait avec la forme des mots reliés. Je pense que nous sommes sur une bonne piste. Mais il est désormais temps de réutiliser à nouveau le translucator … pour espérer revenir dans notre propre dimension !

 

Chapitre 8 : Un retour mouvementé (du 07/11/2020 au 10/11/2020)

Oui. Oui. Oui ! Les pièges ont bien fonctionné, mais alors que nous activions le Translucator, l’un de nos poursuivants active un étrange objet qui semble rentrer en résonance avec notre machine. Les cadrans s’affolent alors que nous tourbillonnons entre les dimensions.

Horreur ! Malheur ! Nous passons brièvement par la dimension « Singles de la chanson francaise » ce qui nous empêche de penser clairement pendant un instant.

Tl xafl aemrpgaryt loesllmhv ovnbuw czdoqhh taie pvatpj dh mh jmwep alttjeu u xr migce wnojoln.

… Il est temps de revenir en terrain connu.

Rahhhh « La Salsa du démon » résonne dans notre tête. Nous n’en pouvons plus, de plus que nos corps, passent d’une dimension à une autre. Les images passent et nous retraversons toutes les dimensions. Nos corps sont tiraillés et la nausée augmente. Face à nous un parchemin rempli de symboles apparaît. Il semble important pour essayer de calmer la situation. Nous rentrons le nouveau paramétrage dans la machine, en espérant que cette fois, nous reviendrons bien dans notre dimension.

… Le Translucator surchauffe pendant ce saut final.

Nos corps naviguent de pays en pays, dans une boucle sans fin. Le translucator fume et surchauffe de plus en plus. La machine attend un dernier réglage afin de se stabiliser. Nous y sommes presques, nous sommes presques sauf. Une fois le paramètre rentré, la machine commence à se calmer et …

Nous surgissons dans notre dimension, au milieu d’une plage de sable. Nous n’avons pas beaucoup de temps avant qu’ils ne nous rattrapent. Mais qui sont ils déjà? Les effets secondaires du Translucator se font ressentr de plin fuet, fchues machnes drgls. ndrnrmssgdzwllpprt.

Nous y voici … Le professeur nous envoie un dernier message pour essayer de nous faire comprendre qui sont nos assaillants… En résolvant sa dernière énigme après les sauts dimensionnels, nous savons que nos ennemis étaient trois personnes connues … Gilgamesh, Caracalla et Raspoutine. Je ne sais pas pourquoi ils nous en voulaient … mais je pense que les terrifiantes inventions du professeur Zwolle n’y sont pas anodines …

 

 

 

Remerciements :

Message repris des commentaires

« Je me permet, tant que vous êtes encore présent sur cet article, grâce aux énigmes, de me soutenir sur les différents projets que j’ai 🙂 J’ai pas l’habitude de faire ça, mais ça me fait plaisir de parler avec certains d’entre vous hors de ce blog. N’hésitez pas à venir de temps à autre ici pour mes articles (même si ce n’est pas Zwolle) ou alors sur mes streams, mon twitter ou mon instagram.

Twitter : https://twitter.com/GamerAltris

Instagram : https://www.instagram.com/gameraltris/?hl=fr

Twitch : https://www.twitch.tv/gameraltris

Et sinon, pour ce-lles-eux qui veulent discuter encore un peu, n’hésitez pas à me l’indiquer sous ce message :).

Nous sommes dans la dernière ligne droite de cette aventure Zwolle et je tiens à vous remercier déja pour tous vos messages et l’entraide bienveillante que vous avez échanger. J’espère vraiment vous revoir encore durant l’année qui vient jusqu’au prochain Zwolle (que je ferais surement :). Je met ce message ici mais je le rajoute aussi à mon article. Merci encore, vous êtes géniaux 🙂 »

Merci aussi 10 000 fois à mon équipe qui à très bien gérer tout du long et surtout sur la fin (vu que je n’étais pas en condition de bien terminer l’aventure …).

Merci pour vos visites et n’hésitez pas à me proposer ce que vous aimeriez vous dans le futur sur le blog :).