Coupure numérique

Coupure numérique

8 janvier 2019 5 Par Altris

Premièrement, je te souhaite une bonne année 2019 pleine d’aventures, de santé, de rhum et de voyages temporels.

Comme vous avez pu le voir, je me suis permis quelques jours de repos afin de faire une coupure numérique. Non pas que ce qui se passe sur Internet ne me plaît pas, mais j’avais besoin de temps pour moi et ne plus écrire des masses sur Internet (et aussi bien sur les différents réseaux sociaux ou plateforme de chat tel que whatsapp ou discord).

Oui j’avais besoin de temps pour moi, pour faire ce que j’avais envie de faire, me recentrer et profiter de ma vie réelle. Alors pour vous cette coupure n’était pas visible car j’avais planifié mes articles de fin d’année dernière (j’avais fini d’écrire mi-décembre).

Vous allez vous dire pourquoi cette coupure si soudaine ? Je vais vous répondre à ça tout de suite.

Malaise numérique

Oui j’ai subi un malaise numérique, une surcharge d’informations et un flot de chose qui m’ont juste saoulé. Oui j’ai donner très peu de signe de vie aux gens que je connais sur Internet et je m’en excuse. Mais cette coupure était nécessaire car je saturais.

Et avec un peu de recul, j’ai repensé à cette vidéo de Iconoclaste (Ico de l’équipe Trash) qui parlait de sa dépendance à son téléphone. Et si moi aussi je me suis dit … Est-ce que je ne suis pas devenu l’esclave de mon téléphone et de ce monde virtuel ?

Ce qui est dit dans cette vidéo est quasiment semblable à ce que j’ai pu vivre durant les dernières semaines … Passer à côté de ma vie réelle pour faire un maximum en ligne. Autant au début de mon célibat cela me ravissait car cela m’occupait la tête et évitait que je déprime.

Mais maintenant j’ai besoin de temps pour moi, j’ai besoin de sortir et avoir du temps avec des gens dans la vraie vie. Non pas que je ne vous aime pas loin de la … Mais je me sens tracé, dépendant et j’ai l’impression de devoir rendre des comptes à cet espace numérique.

Alors je sais très bien ce que vous allez me dire : « Tu ne dois rien nous rendre, sois heureux et fait ce que tu veux ». Le hic, c’est qu’à force de recevoir des messages, des notifications et autre choses, mon attention est attirée par mon téléphone.

Petite anecdote pour vous expliquer la chose. Durant les congés de fin d’année, j’avais prévu d’aller faire un tour un après-midi en ville, flâner dans les magasins … Bref juste sortir de chez moi. A ce moment-là, juste avant de partir, je reçois masse de notifications (j’ai été notifié dans un tweet ou je n’étais pas forcément le destinataire), masses de messages et mon attention est attirée par mon téléphone ». Le temps de répondre à tout et de passer à mon activité souhaité, 1h30 venait de passer. Nous étions déjà en fin d’après-midi du coup. La lumière du jour disparaissait et du coup mon envie de sortir aussi, car je voulais profiter du soleil.

J’adore discuter avec vous et je ne me sens pas bien quand je ne peux pas vous répondre. Certains d’entre vous le savent, que lorsque l’on m’écrit en stream, je panique car je sais que je dois répondre. Ceci à changer et je me prends le temps de répondre à 2-3 message désormais même durant mes lives (et surtout durant les cinématiques).

Bref, il me faut de la distance avec le numérique avant que je sature et que j’envoie tout valser. C’est ça ou bien je disparais complètement d’Internet. Et cela ne m’enchante guère car j’ai de très bons échanges sur la toile et me permet de rencontrer des gens géniaux.

Ré(s/v)olutions

Du coup, pour cette nouvelle année, j’ai décider de prendre plus de temps pour moi et de répondre quand je peux répondre. Ne soyez pas inquiets ou ne croyez pas que je ne veux pas vous répondre, j’ai juste décider de penser à moi et profiter de la vie réelle, tout en gardant un œil au loin de ce que l’espace numérique me propose. Car oui, je vais essayer (je ne dis pas que j’y arriverais rapidement) de prendre le dessus et décider quand je suis dans le monde numérique et quand je suis dans le monde réelle. Je ne veux pas devenir esclave du monde numérique juste parce que je dois l’être pour être reconnu. Je veux qu’on me reconnaisse pour ma personnalité et mon travail. Pas juste parce que je suis tout le temps en ligne.

Je continuerai bien évidemment à écrire sur le blog, car je prends un plaisir à écrire sur des sujets qui me touchent et que j’aime parler. Pour rappel, je suis un blog et je peux traiter les sujets que je veux, penser ce que je veux sur ce que je veux. Si vous cherchez un site spécialisé, je vous invite à aller vers des spécialistes.

Je profite aussi de ce paragraphe pour vous annoncer que j’ai de nouveaux concepts en tête, dont de la vidéo (comme vous avez pu le voir dans mon article pour résumer 2018). J’ai pas mal de projets IRL et virtuels qui m’attendent et 2019 sera encore plus Rock’n’roll. Au plaisir de vous offrir toujours de meilleurs choses et de vous partager mon univers.

En gros, 2019 sera une révolution dans ma vie dans tous les sens du terme. On en reparlera en fin d’année pour faire le point mais je compte bien changer pas mal de choses.

 

Bref je te remercie d’avoir lu cet article, j’espère qu’il t’a plus et te fera réfléchir sur ta dépendance au monde numérique. Est-ce aussi le cas pour toi ? As-tu aussi besoin de faire une coupure ? Dit le moi dans les commentaires, je me prendrais un plaisir à le lire à l’occasion.

A bientôt pour un autre article.

Altris