[Test] Nier Replicant ver.1.22474487139 – PS4

[Test] Nier Replicant ver.1.22474487139 – PS4

13 mai 2021 2 Par Altris

Hello moussaillon !

Aujourd’hui, nouveau test (on pourra dire que le mois de Mai sera vidéoludique) sur un jeu que j’attendais beaucoup : Nier Replicant ver.1.22474487139. Avant de commencer le test, je tiens déjà à remercier l’Agence Lu 6.1 de m’avoir fait confiance pour ce premier test (sur un très bon titre).

Il faut savoir qu’à la sortie de Nier Automata, je n’étais pas très attiré par cette saga et grâce à quelques personnes qui ne juraient que par ce jeu, je l’ai découvert. Je suis resté bouche-bée devant la beauté du jeu, mais aussi son histoire à la fois hypnotisant, relaxant et tragique. Nier Automata m’a transporté dans une aventure que j’aurais probablement raté si ces personnes ne m’avaient pas incitées à tester le jeu.

Un peu plus de 2 ans après, me voila face au préquel, initialement publié en 2010. Mais avant de rentrer dans le vif du sujet … je pense qu’il est important de parler de l’opus original sorti il y a plus de 10 ans et surtout … présenter le créateur de cette saga.

 

Retour dans le temps : bienvenue en 2010

La saga NieR n’est pas le début d’une saga ordinaire. En effet, tout à débuté avec une fin alternative d’un autre jeu du mystérieux créateur : Yoko Taro. En effet, dans l’une de ces fins, un mystérieux virus décime l’humanité et plonge le monde dans un état post-apocalyptique. C’est ici qu’est le point de départ de la saga NieR. Le premier opus est sorti en 2010 sur PS3 et Xbox 360.

Ce qui est intéressant à savoir, c’est que la version de Nier originale au Japon n’est pas celle que nous avons eu en Europe. En effet, celle que nous avons eu par chez nous était la version Gestalt avec un homme un peu plus âgé et beaucoup plus musclé. D’ailleurs l’histoire a été modifiée dans le but de nous faire vivre l’aventure d’un père cherchant à soigner sa fille. Je vous en reparlerais un peu plus tard dans l’article. La version que le japon à eu sur PS3 est celle que nous connaissons aujourd’hui : Replicant.

Cette version 1.22474487139 n’est pas un remake, ni un remaster selon son créateur. C’est une version améliorée du titre sorti au Japon. Selon les dires du créateur la suite de chiffres n’a aucune signification, mais en réalité … c’est la racine carrée de 1.5. S’en suivi en 2017 de NieR Automata qui fut un succès international et qui portera la licence sur le devant la scène. Quelle aubaine pour donc refaire découvrir l’opus original au monde entier sur PS4, Xbox One et PC.

Ma soeur est malade

Votre aventure débute en l’an 3465, la population mondiale est bien réduite et les différents survivants dans différents petits villages indépendant, commerçant entre eux. Le nature reprend le dessus, malgré les traces de passage des hommes sur Terre. Mais cela ne veut pas forcément dire que le quotidien du protagoniste (que vous pourrez nommer à votre guise) soit tout rose. Sa soeur, Yonah, est tombée malade et souffre d’une maladie inconnue : la nécrose runique.

Celle-ci est la personne la plus chère aux yeux du héros et vous devrez donc trouver le moyen de la guérir. Une piste vous emmène sur les traces d’un mystérieux grimoire connaissant tout du monde. C’est ainsi que notre héros part à la recherche de celui-ci afin de trouver un moyen de soigner sa soeur. Mais cela ne sera pas une mince affaire, tant bien qu’une nouvelle menace plane sur les contrées du monde que nous visitons. Une armée d’ombre se construit et mettront les différents villages à rude épreuve.

Notre héros rencontrera de nombreux autres personnages sur sa route tous aussi différents qu’attachants. Afin de ne pas vous spoiler les autres personnages, je vous les présentent dans cette balise spoiler.

Spoiler
Parmis vos compagnons de fortune, vous croiserez la route de Kainé, une guerrière à moitié possédé par une Ombre. Celle-ci possède un fort caractère, à la limite de l’insultant. L’autre compagnon de fortune sera Emile, un enfant possédant une malédiction oculaire transformant tout ce qu’il voit en pierre. Notre bande de héros devra répondre à de nombreuses requêtes et retrouver le moyen de sauver Yonah

L’histoire est complète et permet de ressentir pas mal d’émotions à l’instar de Nier Automata. Yoko Taro nous raconte une histoire vivante et attachante, qui nous emmenera dans la lutte contre la maladie d’un être cher.

Une aventure pleine d’action

Si vous avez déjà fait NieR Replicant/Gestalt original ou alors NieR Automata, vous savez donc à quoi vous attendre pour le gameplay. Vous faites face à un Action-RPG plutôt nerveux vous permettant d’affronter des hordes d’ombres mais aussi des ennemis gigantesques. Chaque combat vous obligera à réfléchir à comment vous aller affronter votre adversaire ? Plutôt sort ou plutôt à l’arme ?

En effet, une fois que vous récupérerez le grimoire Weiss, vous pourrez utiliser des sorts scellés que vous obtiendrez au fur et à mesure de vos combats de boss. Ceux-ci peuvent avoir plusieurs formes comme des lances d’énergies, des poings géants vous permettant d’affaiblir au mieux les armures adverses. Ou bien prendrez vous l’une de vos nombreuses armes pour attaquer vos adversaires ? Le choix ne tiens qu’à vous, selon comment vous voudrez jouer. Le seul conseil que je peux réellement vous donner, c’est de bien alterner les deux choix afin d’éliminer au plus vite les ennemis qui barrent votre route.

La prise en main du jeu est très rapide et même si vous ne jouez pas régulièrement au titre, vos réflexes reviendront vite une fois la manette en main. La preuve, vous pourrez à nouveau vous rappeler des spécificités de chaque ennemis assez rapidement. Les boss quant à eux nécessitent un peu plus de réflexion. Chacun d’entre eux possèdent une mécanique particulière pour les affronter plus facilement. Vous aurez toujours la possibilité de faire le gros bourrin sur certains, mais d’autres vous demanderont de réaliser certaines actions pour les affaiblir. Plus le jeu avancera, plus cet aspect du jeu vous nécessitera de la réflexion. Mais généralement, une fois le boss abattu, vous aurez le droit à un finish move digne des meilleurs manga shonen. Bon … en un peu plus sanglant tout de même. En effet, le jeu possède de nombreuses scènes ou le sang coulera à flot et vous immergera dans un univers qui est loin d’être tout rose. Je vous parlerais un peu de l’histoire dans le chapitre suivant (sans toutefois vous spoiler le titre).

Le jeu vous proposera aussi de magnifiques combat à base de Bullet Hell (je comprends par la que vous aurez une multitude de boules d’énergie provenant des ennemis) qui viendront vers vous. Il sera difficile de les esquiver toutes, mais … je vous laisserais bien évidemment la chance de chercher comment passer outre ces attaques incessantes.

Les armes seront améliorables plus tard dans l’histoire et vous pourrez les équipés de « mots » afin d’améliorer certaines caractéristiques de votre arme. Ces mots vous permettront par exemple d’augmenter la puissance de votre arme, de votre vie ou tout simple de votre expérience gagnée. Cette expérience vous fera gagner des niveaux et vous permettra de gagner de la force de la vie et de la magie de manière définitive.

Spoiler
Dans la deuxième partie de votre aventure, celle-ci sera beaucoup plus dynamique qu’au début et vous pourrez aussi alterner avec d’autres armes. Vous pourrez donc profiter d’une grosse épée à deux mains ou d’une lance vous permettant d’alterner la puissance pure ou la vitesse de combo. Le type d’arme que vous aurez au début est une épée simple permettant d’allier vitesse et puissance, sans pour autant être aussi efficace que les deux autres

A côté de vos phases d’actions, vous aurez de nombreuses quêtes annexes vous permettant de vous remplir la besace. En effet, vous devrez surement vous acheter des soins, de quoi cultiver votre champ ou alors tout simplement vous acheter de nouvelles armes. Ces dernières sont plutôt onéreuses mais vous seront obligatoire si vous souhaitez obtenir l’une des fins du titre. Vous serez donc emmené à devenir un livreur UPS qui devra parcourir le monde pour chasser quelques moutons, chercher une ressource, commercer avec d’autres villages. Ces quêtes annexes peuvent casser le rythme du jeu à premier abord, mais vous permettront d’approfondir la connaissance de l’univers de NieR Replicant.

Enfin, NieR possède différents types de gameplay. Cela serait vous spoiler de vous décrire tout ce que vous pourrez rencontrer sur votre route. Ces différents types de gameplay vous apporteront des éléments spécifiques dont certains qui demanderont d’être très attentif. Le seul que je pourrais évoquer sans gros spoil, serait les phases de jeu ou vous voyez votre personnage vu de dessus. Vous retrouverez une sensation de Zelda A link to the Past dans le gameplay.

 

Une aventure dépaysante

Comme je l’ai évoqué dans le chapitre précédent, j’ai besoin de faire un point avec vous sur l’aventure que vous vivrez. Je n’ai pas l’habitude de parler de l’histoire dans ce chapitre, mais NieR Replicant possède une certaine sensibilité et forme d’art qu’il aurait été difficile de ne pas en parler ici.

L’histoire peut paraître un peu longue à certains moments du jeu. Mais cela fait partie d’un ensemble. En effet, les environnements que vous allez traverser sont souvent vide dû à l’infection qui à ravagé le monde. Il est donc normal de ne pas croiser beaucoup de villageois hors du village (sans compter que ceux-ci sont menacés par les ombres). Une certaine osmose apparaît entre les beaux paysages, le calme et les musiques apaisantes du jeu.

Concernant les paysages, nous retrouvons un jeu tournant en 4K 60 Fps contrairement à son épisode original en 720p à 30fps. Le jeu est fluide et je n’ai jamais rencontré un quelconque ralentissement pendant que je jouais. Les couleurs peuvent paraître un peu fade à certains moment, mais cela est fait pour souligner l’environnement que la terre à subit. Sans compter que les ombres craignent le soleil, il fallait bien leur donner la chance de survivre un peu mieux. Vous visiterez ainsi de grandes plaines, des environnement désertiques, des villages méditerranéens et autre environnement typiques de RPG.

D’un point de vu sonore, le jeu possède de très belles musiques composé par le Studio MONACA et avec la magnifique voix de Emi Evans (que nous avons déjà pu entendre dans NieR Automata). Celle-ci chante dans un dialecte qu’elle à inventé, mélangeant plusieurs langues et surtout en mélangeant les lettres de ces différentes langues. Nous nous retrouvons face à des chansons très reposantes en phases d’exploration et des versions modifiées de celles-ci en phase de combat.

Enfin, cette remise à niveau de NieR propose un nouveau doublage de qualité aussi bien en anglais qu’en japonais. Celle-ci rajoute des lignes de dialogues supplémentaires et augmentent l’immersion dans cet univers que nous apprenons à aimer au fur et à mesure du temps. Les synchronisation labiales sont très bien maitrisées et vous aurez même l’envie de décrocher les yeux des sous-titres (pas de chance pour moi, j’ai raté quelques dialogues pour observer la scène qui se passait à l’écran).

 

Au final, j’en ai pensé quoi ?

Au final, j’ai beaucoup apprécié NieR Replicant, mais cela un poil en dessous de ce qu’Automata m’avait offert. Mais cela ne veut pas dire que NieR Replicant est mauvais. Peut être que l’univers d’Automata me parlait un peu plus et que j’étais aussi surpris par ce que le titre m’apportait (moi qui ne connaissait rien de l’univers).

Le jeu souffre malgré tout d’un système de jeu un peu âgé, mais il est difficile de lui en vouloir, vu qu’il était sorti originalement en 2010. Mais beaucoup de standard aujourd’hui emprunte un système similaire et ça n’empêche pas de les faire fonctionner. L’autre point qui m’a un peu déçu, c’est le temps que le jeu se met à démarrer. Je parle pas la des temps de chargement, mais de l’histoire. Celle-ci ne vous offrira que très peu d’action avant un certain moment dans l’histoire. Il faudra prendre son mal en patience et attendre d’arriver à ce morceau de l’histoire. Mais dites vous que ce temps vous permettra de mieux comprendre ce que l’univers du titre cherche à vous apporter.

Le jeu est une pépite et mérite clairement d’avoir la même notoriété que Automata. Le jeu possède une richesse d’histoire que je trouve rarement chez d’autres titres et NieR possède une multitude d’Easter Eggs que vous reconnaitrez très vite. La seule chose que je peux vous conseiller, c’est d’explorer les différentes fins du titre afin d’avoir le maximum d’éléments pour comprendre la globalité de l’aventure.Je vous propose d’ailleurs en spoiler à la fin de l’article, la méthode pour avoir ces différentes fins (afin que vous puissiez profiter du titre pleinement).

Je ne voulais pas forcément comparé Replicant à Automata, mais il est tellement difficile de ne pas avoir des souvenirs du titre original qui reviennent lors de l’écriture de cet article. Nier Replicant exploite parfaitement les capacités de votre console et vous offre un voyage qu’il faut savourer. Rusher cette aventure vous ferait passer à côté d’un background scénaristique bien développé.

Je ne peux que vous conseiller ce titre et par la même occasion NieR Automata si vous ne l’avez pas encore fait. Cette aventure vaut le détour.

 

Avoir toutes les fins de Nier Replicant

Comme promis, voici les méthodes d’obtentions des différentes fins de NieR Replicant. Afin de ne pas spoiler ceux qui ne le souhaitent pas, je vous met la liste dans le menu spoiler ci-dessous. Bonne lecture à vous 🙂

Spoiler
Fin A : La fin A s’obtient tout à fait normalement en finissant le jeu une première fois. Je vous conseille de récupérer un maximum d’arme et de terminer un maximum de quêtes secondaires.

Fin B : Chargez votre fichier de sauvegarde de la première fin. Le jeu vous emmènera directement à la seconde moitié du jeu (comme évoqué lors du test). Vous aurez le point d’autres personnages durant cette partie la, plus particulièrement dans les cinématiques. Terminez ensuite le jeu normalement.

Fin C : Chargez votre fichier de sauvegarde de la Fin B. Vous reprendrez le jeu à la seconde moitié (comme pour la Fin B). Mais cette fois vous devrez récolter les 33 armes du jeu afin de débloquer cette fin. Vos armes se transfèrent d’une sauvegarde à l’autre. A la fin de cette run, vous aurez deux choix à faire : tuer un personnage particulier ou l’épargner. En le tuant, vous aurez la Fin C, mais faites attention de placer votre sauvegarde de fin sur un autre slot. Si vous épargnez le personnage, vous aurez la fin D (placez la sauvegarde sur un autre emplacement de sauvegarde).

Fin D : Pour débloquer celle-ci, lors du combat final, décidez de vous sacrifier pour sauver l’autre personnage. Attention, le fait de débloquer cette fin supprime toutes vos sauvegardes … faites cette fin en tout dernier.

Fin E : Cette fin se débloquera uniquement si vous avez eu la fin D. Vous recommencerez depuis le début du jeu et vous devrez avancer pour voir cette nouvelle fin.

Nier Replicant ver.1.22474487139

8

Histoire

8.5/10

Gameplay

7.0/10

Graphismes / Musiques

8.5/10