Les Terrifiantes Inventions du Professeur Zwolle 2021

Les Terrifiantes Inventions du Professeur Zwolle 2021

23 octobre 2021 734 Par Altris

Hello Moussaillon !

Nouvelle année, nouveaux défis ! Encore une année ou le professeur Zwolle va nous emmener dans de folles aventures à travers le temps, les dimensions et l’espace ! On va tenter une nouvelle fois de survivre à tout ça et d’arriver jusqu’à la fin de la compétition !

Je remercie à nouveau Créanim de m’avoir proposé de participer à la compétition et je vais faire mon maximum pour qu’on puisse s’entraider sans donner les réponses :).

PS : Je m’excuse d’avance si je rate certains commentaires, mais normalement les indices donnés sont les mêmes pour tous 🙂

 

Précédemment, dans « Les Terrifiantes Inventions du Professeur Zwolle »

Après avoir aidé le Professeur dans sa lutte à travers les dimensions contre des reptiliens, antagonistes immémoriaux de l’espèce humaine, nous nous sommes retrouvés perdus sur une île déserte au large de la Turquie.

Sans aucune aide du professeur Zwolle, nous réparons le Trapertiplo pour revenir chez nous (et à notre époque aussi si possible!). Après un court passage dans un sous marin russe naufragé, nous réussissons à rentrer à la maison.

Nous profitons alors pendant quelques mois d’un repos bien mérité.

Mais il y a quelques jours, le Discotromat s’est réactivé !

Zwolle nous a envoyé récupérer une de ses machines, qui devrait nous être fort utile dans la prochaine mission.

En rentrant chez nous et en tentant de l’utiliser nous réalisons qu’il s’agit du Rolamotus…

 

 

Chapitre 1 : Découverte de la mission (du 23/10/2021 au 26/10/2021)

Premier Message du Professeur

Le Discotromat, calme depuis notre expédition à la gare, se réactive soudain. Bientôt plus de clarté sur la nouvelle mission qui nous incombe. Incombe est un peu un mot bizarre. Un – combe ? Quelle est l’étymologie de ce mot en fait… ? Un petit tour dans le dictionnaire nous informe qu’il vient du latin « incumbere » et que « Il s’agit d’un verbe défectif qui prend principalement comme sujet des non-animés ».

Tsss… encore une tangente du narrateur de nos pensées. Tout ça ne va avoir aucune utilité pour comprendre le sens caché des messages du Professeur Zwolle. Nous nous recentrons sur les trois parchemins que nous avons reçus.

Comme d’habitude, chacune de nos aventures commence par le fameux mot du professeur… Le premier parchemin que nous saisissons possède quelque chose de particulier. Certaines des lettres du texte semblent décalées et en notant chacune de ces lettres, nous découvrons un message caché du professeur : Nouvelle Mission ! L’aventure nous appelle à nouveau il me semble …

 

Erreur de la machine ?

Un parchemin qui semble n’avoir pas survécu à la transmission. Encourageant…

Satanée machine ! Ce deuxième parchemin est sorti sans aucun texte dessus … Mais en prenant ce nouveau papier et en le superposant avec le précédent, certaines lettres ressortent du lot. Mais cela n’a aucun sens en les lisant dans l’ordre donné. Hmmm … Professeur … Vous commencez déjà à nous triturer les méninges … A moins que … En faisant un anagramme nous arrivons au résultat : Bon courage. Merci professeur, cela va surement nous être utile pour la suite de notre aventure !

 

Encore de la paperasse …

Le Discotromat vibre encore et un 3e parchemin en sort. Peut-être encore un message caché ? Le Trapertiplo, batteries pleines, vrombit légèrement ; il semble parfois conscient. Il est temps de grimper dedans pour aller à une autre destination. La date affichée est celle d’aujourd’hui, et « Paris » clignote doucement. Pour une fois, nous n’irons pas trop loin… Mais chaque chose en son temps, commençons par nous occuper de toutes ces instructions laissées par le professeur.

Pourquoi le Trapertiplo réagit maintenant ? Nous allons encore voyager dans le temps ? Ou bien vu que la date est à aujourd’hui … nous allons … voyager ? Bref, avant de prendre la « route », il faut que nous finissions de déchiffrer ce dernier parchemin. Mais j’ai beau lire le message dans tous les sens, je ne trouve rien. A part le fait que j’ai l’impression que ce message m’est destiné directement avec mon blog …

Mais attendez professeur … la lettre z ressemble étrangement à un 3. Et si je venais à lire que le 3ème mot de chaque phrase ? Cela donnerait … « Je vous demande de retrouver trois personnages particulièrement actifs pour leur soutirer des informations. ». Ok professeur, j’ai compris ! Je vais rentrer dans le Trapertiplo et en route pour une nouvelle aventure !

 

Chapitre 2 : Premier ennemi (du 26/10/2021 au 29/10/2021)

Première étape

Une fois n’est pas coutume, nous sortons du Trapertiplo en bonne santé ET le Trapertiplo est rechargé, réglé pour notre future destination et en bon état. C’est presque incroyable. Ah… si seulement la porte n’était pas bloquée par un arbre. Nous passons quelques minutes à faire faire à l’arbre des choses pas d’arbre afin de nous extirper de notre machine. Il est temps d’observer les environs. Un parc privé ? Plusieurs hectares de verdure et un château au loin en plein Paris ? Mais chez qui sommes-nous arrivés… ?

Après avoir dit ces mots, un message sort de la machine. Malheureusement, celui-ci semble codé. Est-ce que le professeur souhaite nous le faire comprendre de manière à ce que nous continuons à faire travailler notre cerveau ? Un ticket sort avec des devises de différents pays et au dessus de chacun, des lettres. Sur la partie basse de ce ticket, nous voyons comme une facture avec un chiffre et une devise. En associant la position de la lettre avec la devise, cela nous donne un nom. Nous sommes chez Renard Brunault

 

Une porte odorante

Ah oui, le célèbre milliardaire au nom animal… Pas vraiment étonnés de connaître sa vraie nature. L’endroit est très beau mais sinistre. Nous profitons des différentes œuvres d’art (humaines) qui remplissent les couloirs mais tout nous fiche la chair de poule. Nous utilisons le Rolamotus pour esquiver plusieurs gardes, puis finissons par rester bloqués face à un digicode accolé à deux étagères. L’une est remplie de sacs de grandes marques, et l’autre de parfums. Comme il n’y a aucune incertitude sur le fait qu’il s’agit d’un passage secret, nous décidons de chercher le moyen d’ouvrir cette étagère. Alors que notre réflexion n’avance pas, une personne en blazer de couleur saumon s’avance vers nous avec détermination et se plante devant les étagères. Elle semble compter quelque chose sur l’étagère des sacs, puis entre les deux premiers chiffres du digicode. Alors que la jeune femme se tourne vers l’étagère des parfums, son téléphone vibre. Elle décroche puis se met à parler, virevolte et repart de là où elle vient…

Une fois le code trouvé et le matériel spécial récupéré, il sera bien temps d’appeler les pompiers pour créer une distraction et repartir dans le Trapertiplo.

Au fond de ces étagères, j’aperçois un symbole que j’ai déja vu quelque part. C’est celui de la marque Christian Dior. Se peut il que nous devions compter le nombre de parfum de cette marque ? Pas de chance, moi qui déteste le parfum, cela va être compliqué. Mais soyons logiques … nous sommes encore à notre époque et Internet est donc fonctionnel. Il est temps de faire appel à notre moteur de rechercher préféré pour résoudre cette énigme.

Après plusieurs minutes, je compte 18 bouteilles de parfum et … c’est sur et certains, je suis presque prêt à postuler chez Sephora !

 

Chapitre 3 : Deuxième ennemi (du 29/10/2021 au 01/11/2021)

Saut réussi !

… la téléportation se passe comme sur des roulettes. Cette mission ne ressemble pas à une mission du Professeur Zwolle telle que nous les connaissons, aucun imprévu ? Pas de reptilien à l’haleine de phoques qui nous poursuit entre les dimensions ? Un Trapertiplo qui fonctionne sur plus de 2 voyages ? Le professeur a changé.

Alors que nous sortons du Trapertiplo, le sol tremble. L’explication est assez claire, nous sommes dans les toilettes d’un avion.

Alors que nous arrivons dans les toilettes, j’aperçois un morceau de papier avec quelque chose que je reconnais : Un Sudoku ! Mais celui-ci ne sera pas forcément un joli paysage à créer. En prenant mon temps un message se forme, est-ce que le professeur est passé par la ? C’est le nom de notre prochaine cible … Bon … c’est bien beau de rester dans les toilettes mais il faut aussi en sortir à un moment …

 

Du matériel à récuperer

Encore un milliardaire ? Ma foi, le professeur Zwolle nous a prévenu que nous cherchions des gens particulièrement actifs dans leur malfaisance. Une utilisation brève du Rolamotus nous permet de nous faufiler au-dehors lorsque l’avion se pose. Nous sommes dans un hangar surdimensionné fourmillant d’activités ! Nous commençons à récupérer des pièces selon les instructions du professeur lorsqu’un employé en bleu de travail nous aborde :

« Hello, what are you doing ? »

« Hello, we are currently… uh… stealing ? Some spare parts for a… a… »

Il nous jauge de haut en bas.

« Ah, you must be the new French engineers. Carry on. »

Il semblerait qu’il y ait méprise, mais nous n’allons pas nous en plaindre. Une fois les pièces récupérées, nous mettrons les voiles.

Un autre bleu de travail s’approche au bout d’une allée. Il nous aperçoit et semble s’interroger.

Oui, il sera grand temps de mettre les voiles.

Le bleu de travail semble appeler quelqu’un depuis son talkie-walkie, il nous regarde avec insistance.

Oui, il est définitivement temps de mettre les…

gaz … Clairement la situation pue et il faut qu’on mette les voiles vers notre dernière personne à trouver. On a pu récupérer les pièces qu’il nous fallait et je n’ai pas vraiment envie de me retrouver avec des personnes qui nous poursuivent comme dans notre précédente aventure. Les sauts dans les dimensions ça va une fois … plus une deuxième fois …

Chapitre 4 : Dernier ennemi (du 01/11/2021 au 04/11/2021)

Vol à l’international

Notre troisième cible vient d’un pays lointain… À priori, elle posséderait des plans qui peuvent nous intéresser. Un puissant moteur pour contrebalancer le chaos et remettre droit l’axe principal. Afin de nous faire passer pour l’un de ses sbires, il est décidé d’étudier les écrits de notre ennemie. Une page attire notre attention, peut-être y a-t-il un moyen plus rapide d’obtenir une notice ?

Un petit tour dans les plans de notre ennemie … Mais comment savoir qui elle est ? Nous faisons face à du japonais ! Après cette aventure, c’est sur que je pourrais travailler dans un Sephora au Japon vu le nombre de connaissances que j’ai pu apprendre lors de cette aventure. Heureusement, notre smartphone nous sera utile pour déchiffrer tout cela. Une fois le texte traduit, nous avons les instructions pour déchiffrer cela. Notre ennemie est désormais connue : Carlie Modono. Nous décidons de lui envoyer un petit mail et Jackpot ! Nous recevons la notice complète !

 

Montage Hydroshurikenique

Les plans du moteur à coulisse reptilien sont en notre possession ! Profitons-en pour calculer COMBIEN de vis hydroshurikenique nous allons avoir besoin.

Il est temps de consulter le plan complet pour trouver combien de vis nous allons avoir besoin. Après de longues minutes à feuilleter le tout, nous découvrons qu’il nous faudra plus de 2000 vis ! Mais … Ou allons nous trouver cela ?

Bref, la questions n’est pas la, nous trouverons ce qu’il faut dans les caisses de matériel que nous avons trouvé précédemment dans le hangar !

 

Chapitre 5 : Une machine à construire (du 04/11/2021 au 07/11/2021)

Début de la construction

Nous sommes de retour chez nous. Profitons-en pour assembler les pièces récupérées dans le hangar un peu plus tôt.

En assemblant l’ensemble des pièces trouvées, nous commençons à monter la machine que le professeur attend de nous. Cela nous prends pas mal de temps mais nous arrivons à avoir un résultat convaincant avec la notice que nous avons trouvée. Mais bon, c’est bien beau de vouloir construire une machine, il faut aussi définir l’énergie que nous allons utiliser

 

Alimentation de la machine

Une fois l’assemblage terminé, il faut maintenant calculer le type de carburant nécessaire pour alimenter la machine.

A vrai dire, une information comme ça … Ça ne s’imagine pas … C’est à ce moment que nous recevons une vidéo du professeur qui nous « taquine » avec une énigme. Celui-ci utilise une calculette géante et commence à effectuer des opérations. Sur le coup, nous ne comprenons pas encore ou cela va nous mener mais … c’est vrai qu’étant enfant, en retournant nos calculettes, nous avons desfois des mots qui apparaissent. Voila notre carburant !

 

Chapitre 6 : Un lieu à trouver (du 07/11/2021 au 10/11/2021)

Trouver la base

Notre machine est prête ! Le Professeur Zwolle nous envoie des informations supplémentaires…

Quelques minutes pour les déchiffrer… Nous devons apparemment trouver une entrée vers la Terre creuse ; nous rendre dans la base de nos ennemis proche d’un pylône qui tient l’axe de la Terre. Le tout en espérant ne pas les rencontrer et introduire notre création toute récente dans leur mécanisme diabolique. Une mission facile en somme.

Commençons déjà par trianguler le point d’entrée de la Terre creuse.

Ah professeur … Quel moyen original de nous donner des coordonées GPS via un système de sudoku. Nous nous efforcons de résoudre cette « énigme » et découvrons par hasard que le professeur est joueur. Ils nous propose une partie de « Bataille Navale ». Chacune des cases s’associe avec sa soeur de la même lettre. En faisant cela, nous découvrons donc les coordonées de notre destination : la grotte chauvet.

 

Point d’entrée

Plus qu’à s’y rendre et trouver le point de repère qui nous permettra de nous enfoncer dans les ténèbres. Nous pensons à bien nous équiper avant de nous lancer : des lampes torches, des cordes, des provisions pour la durée, des casques avec lampe frontale… En avant ! Plus qu’a trouver le point de repère qui marque le début de la descente.

Nous rentrons dans la grotte et cherchons un point que le professeur nous à indiqué par message. L’exploration de la grotte est longue et nous ne savons pas exactement ce que nous devons chercher. La seule chose est de savoir ou est le point de départ de notre descente au centre de la terre. Mes yeux passent sur les différentes oeuvres murales et soudainement une chose me saute aux yeux. Une des oeuvres semble différente des autres … Un cheval gravé dans la roche ne semble pas tout à fait ressemblant aux autres oeuvres. Je décide donc d’examiner un peu plus en détail l’endroit de cette peinture. Un passage se dévoile en me rapprochant…

 

Une descente troublée

Nous nous engouffrons dans les profondeurs du passage, plus le droit à l’échec désormais !

Même si tout de même, nous sommes maintenant bien plus que des pions du Professeur Zwolle, en cas de défaite nous devrions être capables de trouver une alternative. Le chemin finit par s’élargir et nous arrivons dans une vaste caverne, au centre de laquelle trône une structure verticale blanche à l’architecture douteuse. Sur le côté, un escalier semble s’enfoncer dans les profondeurs noires. Nous décidons de commencer par regarder ce qu’il y a dans le bâtiment.

À l’intérieur, plusieurs fauteuils confortables semblent nous attendre. Une fois assis dedans, des visions du passé s’immiscent dans nos têtes. S’agirait-il des derniers pèlerins à être passé par ici ?

Peut-être, peut-être… mais nous nous souvenons soudain que nous sommes dans une aventure du professeur. Ça sent encore la vision foireuse qui est censée nous donner un indice, mais qui va juste nous embrouiller. Bref, reprenons le récit avec moins d’ambages :

Nous sommes dans une tour qui ne sert à rien, et on a une vision des dernières personnes qui sont passées par ici. C’est un couple royal, accompagné de quelques serviteurs. Ils donnent l’impression de fuir quelque chose. Ils se précipitent dans les escaliers, l’un des serviteurs voit une marche se dérober sous lui et il semble disparaître dans le sol. Les autres continuent de suivre… puis meurent aussi dans les escaliers de manière plus ou moins saugrenue. La vision dure facilement une demi-heure, et est étrangement accompagnée d’une musique rock. L’impression d’avoir regardé une « Fail Compilation » (en français : compilation d’échecs) sur Internet va être dure à oublier. Mention spéciale pour le moment où la couronne du roi heurte le plafond et déclenche un éboulis sur la reine. À la fin, il n’en reste que deux en bas, deux hommes d’armes, à l’air désinvolte, presque arrogants. Sans gêne, ils ont récupéré les provisions des autres au fur et à mesure des infortunes. La vision s’arrête.

Hein ? Comment ça la vision s’arrête ? On doit juste faire gaffe à ne pas foncer comme des fous ? Impossible de mémoriser où étaient les pièges en une seule fois…

Tout cette vision … Wow ! Il s’est passé quoi ? Il s’agit maintenant de faire fonctionner notre cerveau suite à cette vision que nous avons eu. L’escalier face à nous pourrait signer la fin de nos aventures si nous ne faisons pas attention. Notre équipe s’avance petit à petit et déjoue tous les pièges. Notre mouvement était même proche d’un cavalier sur un échiquier. C’est échec et mat pour ceux qui souhaitent nous mettre des batons dans les roues !

 

Chapitre 7 : La base ennemie (du 10/11/2021 au 13/11/2021)

Au coeur de la Terre

Le grand escalier est derrière nous et le spectacle qui s’offre à nos yeux est incroyable :

Une caverne gigantesque, un monde caché sous la Terre se dévoile à nous. Nous dominons une jungle luxuriante, un petit soleil trône loin au-dessus de nous. On peut apercevoir dans l’horizon la Terre se courber vers le haut. La gravité elle-même semble avoir été inversée pendant notre descente.

Le Professeur Zwolle nous informe du chemin à suivre pour atteindre un gigantesque pilier qui abriterait la base de nos ennemis. Nous décidons de prendre notre temps dans ce monde inconnu.

C’est ça que nous appelons dans les légendes : Agartha ? Le centre de la Terre ? Celle qu’on croyait exister que dans des romans de Jules Verne ? Ici tout est vert et j’ai l’impression que toute la verdure sur le dessus de notre planète est finalement placé au centre de celle-ci. Avec l’indication du professeur, nous arrivons à nous diriger vers l’immense pilier.

 

Radio cryptée

La terre tremble et le ciel bouge, un champignon en forme de boule tombe d’un arbre. Il semblerait que nous ayons pris un peu trop de temps. Rien qu’une bonne utilisation du Trapertiplo ne puisse corriger, mais pressons-nous tout de même !

Au milieu de la jungle et à l’ombre d’un immense pilier qui semble atteindre le soleil (est-ce que ça ne serait pas le pilier de l’axe de la Terre ?), nous arrivons dans la base de nos ennemis de toutes les époques.

Le Discotromat capte alors une transmission radio reptilienne.

Le signal semble encodé … comme si cela ressemblait à du morse … Nous commençons à prendre des notes de ce que nous entendons dans le discotromat pour essayer de déchiffrer ce que nos adversaires essayent de faire. Nous découvrons avec stupeur que ceux-ci parlent d’une machine : un astrolabe. Je ne sais pas à quoi cela va leur servir, mais je pense qu’il y a un lien avec ce que nos amis reptiliens cherchent à faire. Nous continuons donc à nous balader au coeur de cette base…

 

Plateforme instable

Coup de chance, l’endroit semble actuellement désert même si ça ne va sans doute pas le rester. Nous activons l’une des étranges plateformes de déplacement pour nous rendre au cœur de la base Foxtrot.

Nous y sommes, je pense que nous sommes arrivés au point de non retour. Si nous arrivons à activer cette plateforme, nous allons surement pouvoir atteindre l’unité centrale de la base reptilienne. Le code la plateforme attend d’être rentré dans la machine … Nous déchiffrons le texte au sol qui nous demande de faire une comparaison entre plusieurs numéros. Une fois la comparaison effectuée, nous obtenons le code. Nous le rentrons et la plateforme commence à se mouvoir.

 

Chapitre 8 : Un Final Explosif (du 13/11/2021 au 16/11/2021)

Enigmes terminées, en attente de la fin de l’aventure

 

 

Remerciements

Je tiens à remercier toute mon équipe qui à fait un boulot monstre sur la résolution des énigmes. Gros bisous à vous 3 et j’espère qu’on continuera à résoudre les énigmes de Zwolle pendant des années encore (si le temps le permet).

Merci aussi à tous les visiteurs qui trouvent refuge tous les ans dans mes commentaires pour s’entraider et partager leur trouvailles. J’ai été moins présent pour vous répondre sur la fin, mais il y avait tellement de commentaires que c’était compliqué pour moi de tout lire. Si jamais vous souhaitez discuter un peu plus simplement, n’hésitez pas à rejoindre mon serveur discord, je serais ravi de pouvoir échanger de manière un peu plus tranquille hors des épreuves de Zwolle :).

Merci encore de votre présence ! Rendez-vous l’année prochaine (ou toutes les semaines sur le blog !)