[TEST] Hellmut : Badass from Hell / Switch

[TEST] Hellmut : Badass from Hell / Switch

14 mai 2019 0 Par Altris

Salut Moussaillon !

Ça fait un bail que je n’avais pas sorti un test de jeu sur le blog et j’ai eu l’immense privilège de tester ce jeu dans sa version Nintendo Switch. Êtes-vous prêt un peu de badassitude ? Let’s ride to hell !

 

Un studio d’enfer !

Le jeu est développé par 2 personnes du studio Volcani.cc situé en Slovaquie. Son fondateur / developpeur (Lukas Sedlak) et son co-fondateur 2D Artist / Animateur (Ratislav Polenkovic) ont développé ce Dungeon Crawler démoniaque. Initialement sorti sur Steam en 2018, il refait à nouveau surface des tréfonds de l’enfer sur Nintendo Switch (et sur les autres plateformes très prochainement).

Vous pourrez retrouver ce titre en version dématérialisée sur le Store Nintendo au prix de 29,99€. L’intro fut courte, mais on passe à la suite ? Le nerf de la guerre ?

 

Road to Hell, M*th*rf*ck*r !

Un scientifique so sexy …

Vous incarnez le rôle d’un scientifique fou qui à un simple rêve : vivre éternellement. Mais genre il a du faire des recherches et ça à aboutit à rien. Du coup, quoi de mieux que d’invoquer le diable en personne pour faire cette demande. Mais comme tout le monde le sait (quoi vous n’avez jamais invoquer le diable vous ?), le diable ne respecte pas souvent sa part du marché et fera tout pour se jouer de vous.

Un diable mal léché

En effet, celui-ci va juste vous désintégrer et laisse votre crane, votre cerveau et le haut de votre colonne vertébrale. Pas vraiment la meilleur position pour se venger. Sans compter qu’avec cela, il à investi votre laboratoire avec ses sbires.

Fallait pas le réveiller

Ayant pitié de vous, l’entité démoniaque Ka-ra vous donne une chance de vous venger. Celui-ci ressuscite ce qui reste de vous et vous donner la possibilité de vous transformer en monstre pour vous venger…

T’as un bel oeil tu sais ?

Fusioooonnnn-ha !

Comme dit précédemment, Hellmut (ou je vais l’appeler Hellmut pour gagner du temps) est un Dungeon Crawler. C’est à dire que vous aller visiter le laboratoire du Scientifique généré de manière aléatoire. Aucune partie ne se ressemblera et vous devrez faire face à l’imprévu à chacune de vos partie. Le seul point qui reste commun à chacune de vos parties, c’est le choix de votre première transformation.

Transforme toi pour survivre le plus possible

Car oui, le seul moyen de survivre le plus longtemps possible dans ce donjon, c’est de vous transformer en différents monstres ayant chacun des pouvoirs particuliers. Certains utiliseront des fusils à pompe, d’autres des marteaux (presque comme Thor), d’autres des lances flammes. Il faudra donc apprendre les spécificités de chacune des transformations afin de sortir le bon personnage au bon moment. Sans compter, que vous pourrez « gagner » des transformations durant les donjons en accomplissant un défi de Ka-ra (via son livre). Une fois le défi accompli, vous recevrez votre nouvelle transformation qui s’ajoutera à votre roue de sélection.

Sachez aussi que chaque transformation possède 2 types d’attaques : l’une en mode attaque normale (rapide mais peu de dégâts) et une attaque puissante qui devra se recharger après chaque usage. Faites donc très attention lorsque vous utiliserez l’attaque puissante.

Voici l’attaque chargée de mon personnage préféré, un run rapide sur une cible

Concernant l’exploration du donjon, les hordes d’ennemis qui vous attaqueront seront totalement aléatoire. Vous aurez des salles avec 2-3 clampins et d’autres avec une armada de 15 monstres qui chercheront qu’une chose : vous tuer. Mais avec un peu de chance, le scientifique aura laisser dans des caisses, de quoi se défendre. Fusils plasmas, lance roquettes, gatling gun peuvent venir vous prêter main forte (et surtout remplaçent les armes de certaines transformations, qui soyons honnête sont pas top).

La roue de sélection des armes

Une fois différents étages explorés, vous arriverez face à un boss (tous les 3 étages). Celui-ci changera aussi à chaque Run. Mais rassurez vous, quelques monstres sont disponibles et vous tomberez surement à nouveau face à face avec votre bourreau de votre partie précédente. Ici l’apprentissage de pattern est important pour avoir une chance de survivre et surtout d’économiser vos transformations.

Trop de monstres … Toujours trop

 

La boutique des horreurs

Dans chaque donjons, vous aurez une boutique vous permettant de refaire le plein d’objets pour continuer votre périple. Potions de soin, aimant à objets au sol, orbe de résurrection de la dernière transformation tuée. Vous aurez de quoi faire pour vous maintenir en vie le plus longtemps possible.

Mais la boutique vous propose aussi sa sélection d’armes et armures pour poutrer encore plus de monstres dans le donjon. Chacun des objets nécessite au minimum de l’or et au pire de l’or et des cristaux récoltés dans le différents étages du donjon. Les même cristaux qui eux vous permettront de faire les défis de Ka-ra … Faites donc très attention à la manière dont vous dépenserez vos précieuses trouvailles, vos choix pourront influencer la suite de votre parcours.

La fameuse borne d’arcade pour se faire des sous

Enfin, dans un coin de la boutique, vous trouverez une borne d’arcade imitant parfaitement le jeu Space invaders. Pour une pièce, vous pourrez jouer autant de temps que vous voudrez jusqu’à que vous vous fassiez tuer ou bien que les envahisseurs touchent le bas de l’écran. Ce mini-jeu vous permet de récolter des piécettes et des cristaux que vous pourrez … dépenser dans la boutique. Pas folle la guêpe (même si techniquement, c’est pas une guêpe le vendeur … bref … tu auras compris).

Boss, mort et compétition

Comme évoqué plus tôt, tous les 3 étages, vous aurez à affronter un boss. Le boss est généré à chaque rencontre. Vous ne tomberez donc probablement pas sur le même boss que lors de votre Run précédent. Chaque boss à ses spécificités et il sera très compliquer de réappliquer la même stratégie sur 2 boss différents. Des similitudes seront ressenties, mais jamais égalées. Sachez tout de fois, que si vous arrivez à terminer une partie, vous débloquerez une transformation lors du démarrage de la partie. Une surprise vous attend si vous débloquez toutes les transformations.

Le boss qui m’a juste donné envie d’arrêter de jouer

Une fois votre état de santé prononcé au status de mort (je suis pas sur que cette phrase veuille dire quelque chose, j’innove), vous aurez le droit à un petit récapitulatif de votre run. Il vous permettra d’avoir quelques petites informations concernant la partie qui vient de passer.

L’épitaphe de votre périple

Enfin dernière petite information (que je n’ai pas réussi à placer dans l’un des chapitres), un mode compétitif est disponible pour jouer avec vos amis en local. Le donjon généré sera toujours le même avec les même salles et les mêmes monstres. Vous pourrez ainsi comparer vos b… score avec vos amis pour savoir qui est le meilleur dans l’exploration des donjons.

Au final ?

Hellmut : The Badass from Hell est un très bon défouloir et qui est très gore. Certes c’est du pixel art, mais le sang coule à flot, les corps explosent et les os jonchent le sol. Mais Hellmut est aussi un jeu dur … Très dur ! Pour être honnête avec vous, je n’ai pas réussi à aller plus loin que le 4ème niveau. Ma manette à failli voler plusieurs fois face à la difficulté de ce jeu.

En positif, vous vous retrouvez avec des sessions de jeu très courte, une difficulté qui vous donnera une espérance de vie du jeu assez longue pour le maitriser.

En négatif, certaines hitbox sont hasardeuse et certains projectiles ennemis ont la même couleur que le sol du donjon. Vous ne verrez donc pas arriver la boulette sur vous. Le mode portable souffre aussi de quelques ralentissement, ce qui peut entacher un petit peu l’expérience en cas de grosse affluence d’ennemis.

Mais je vous recommande ce jeu de par le fait qu’il a été développé en équipe réduite et qu’il vous permettra d’avoir des sessions de jeu courtes (par exemple dans les transports en commun, à la pause de midi au bureau, sur les toilettes). Le concept est simple et efficace et vous assurera quelques crises de nerf avant de maitriser le jeu.

 

J’espère que l’article vous aura plu, je reste comme d’habitude à votre disposition en commentaire pour répondre à vos questions si vous en avez besoin. Je vous dit à très bientôt pour un nouvel article.