[Test] Atelier Ryza: Ever Darkness & the Secret Hideout

[Test] Atelier Ryza: Ever Darkness & the Secret Hideout

17 décembre 2019 2 Par Altris

Hello à tous !

Pour être honnête, Atelier Ryza est le premier jeu de la série auquel je joue et c’est aussi un des jeux que j’attendais le plus. Mais au final, est-ce que le jeu est aussi bien que ce que j’esperais ? On va le voir tout de suite dans ce test !

Mais avant de lancer ce test, je tiens à remercier énormément Koch Media qui m’a donné une chance énorme de tester ce jeu.

Une vie paisible pour Reisalin

Vous incarnez Reisalin, aussi surnommée Ryza, ainsi que ses deux amis Tao et Lent. Elle vit paisiblement sur l’île de Kurken avec ses parents. Les habitants de cette île ont décider de vivre en autarcie et de couper tous liens avec le continent. Mais nos 3 héros rêvent d’aventure et surtout de prendre leur envol pour grandir. Suite à une expédition sur le continent, pour découvrir ses secrets, nos 3 protagonistes vont se faire attaquer par une bête féroce, mais seront sauvés par 2 voyageurs : Empel et Lila.

En découvrant leur compétences, Ryza découvre en Empel un très grand alchimiste et en Lila une très grande combattante. Nos 3 héros vont devenir des disciples de ces 2 héros. Lent cherchera à devenir plus fort, Tao cherchera à devenir très doué dans le déchiffrage de langue anciennes et Ryza souhaitera devenir une alchimiste appréciée et aimée de son village. Le trio fera aussi la connaissance d’une nouvelle fille de leur age : Klaudia. Elle est la fille d’un célèbre marchand itinérant qui va s’investir dans la vie de l’île pour améliorer le quotidien des habitants (au grand désarrois du maire actuel, personne imbue de sa personne).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cependant, de plus en plus de monstres envahissent le continent et cela ne présage rien de bon …

 

Si j’avais une hache …

Le jeu possède deux grand aspects : un de récolte / création et un aspect RPG. Dans un premier temps, nous allons parler de l’aspect récolte / création.

Tout le long du jeu, vous devrez récolter des ingrédients pour la conception de vos objets via l’alchimie. Comme l’a dit un jour un très grand alchimiste :

« L’humanité ne peut rien obtenir sans donner quelque chose en retour. Pour chaque chose reçue, il faut en abandonner une autre de même valeur. En alchimie, c’est la loi fondamentale de l’échange équivalent. » Edward Elric – Full Metal Alchemist

En effet, ces ingrédients vous permettront de synthétiser toutes sorte d’objets. Vous commencerez d’ailleurs à apprendre des formules assez basiques tel que des bombes ou bien des petites herbes de soin.

Chaque ingrédient que vous récoltez possède plusieurs caractéristiques : une charge (représenté par un élément), un niveau de charge (permettant d’augmenter les nœuds de votre formule d’alchimie), un niveau de qualité et des fois un attribut (plus de force, plus de défense ect.).

Ces ingrédients vous seront très très important pour les phases de synthèse d’Alchimie. Ne négligez surtout pas cet aspect du jeu, sans quoi vous serez bloqué.

 

Si j’avais des armes …

L’autre aspect principal du jeu, c’est que nous sommes face à un RPG. Oui, je pense que si vous lisez ce test, c’est que vous le savez déjà … Vous aurez beaucoup d’aspects d’un RPG traditionnel. Exploration, gain de niveau, quêtes. Bref, je ne vais pas vous réapprendre ce qu’est un RPG, vous le savez probablement.

Vous aurez au début du jeu 3 protagonistes, mais la liste s’allongera au fur et à mesure que vous avancerez dans le titre. Mais, votre équipe ne pourra compter que 3 personnages. Il faudra donc faire des choix sur qui vous souhaitez incorporer dans votre équipe. Lors des phases de combat, vous ne dirigerez qu’un seul personnage. Les deux autres se géreront tous seul (sauf si vous décidez de switcher sur l’un des deux autres).

Vous aurez deux styles de combat prédéfinis : le mode Negative et le mode Aggressive. En mode Negative, vos coéquipiers seront plus sur la défensive alors qu’en Agressuve, ils fonceront dans le tas. Les combats se déroulent eux, en temps réel. Pas le temps de trop revasser pour choisir quelle sera votre prochaine action, sous peine de vous ramasser mandales sur mandales.

Vous aurez plusieurs actions disponible pour vos combats : Skill, Attack, Move et Items. Vous aurez aussi une jauge d’AP qui aura deux fonctionnalités : l’utilisation des Skill ou l’augmentation du niveau Tactic. Chaque fois que vous atteindrez un niveau d’AP, vous pourrez augmenter votre niveau Tactic qui lui permettra d’augmenter le nombre de coup en Attack, mais aussi le nombre d’AP.

La jauge d’AP vous permettra aussi de lancer des attaques spéciales avant que votre tour arrive dans la barre d’attaque (situé sur la gauche). Elle vous permettra d’assener un coup supplémentaire, mais aussi déclencher une super attaque de vos coéquipiers (si vous respectez les conditions).

Autre chose intéressante, les objets à utiliser lors des combats, devront être équipé au personnage au préalable. Par exemple, si vous voulez utiliser des herbes de soin, vous devrez l’équiper. Vous serez donc limités par le choix des objets. Mais vous pourrez utiliser plusieurs fois chaque objet, en échange de Core Charges (CC). Les CC se rechargent petit à petit durant votre partie (ou bien quand vous revenez au lit). Vous pourrez même sacrifier un de vos objets (temporairement), pour regagner des CC et donc utiliser un autre objet.

 

Si j’avais un chaudron …

Passons maintenant au nerfs de la guerre, l’Alchimie. Vous passerez beaucoup de temps dans l’Atelier de Ryza (d’ou le titre du jeu) à confectionner de nouveaux ingrédients, outils ou tout simplement trouver de nouvelles recettes.

Ces phases d’Alchimie sont souvent un casse tête. Vous ne pouvez pas fabriquer d’objets ayant un niveau alchimique plus haut que votre niveau d’alchimiste. Au début du jeu, vous n’aurez pas trop ce soucis, mais cela arrivera petit à petit dans votre partie. Il faudra donc bien penser à créer des objets régulièrement afin de monter votre niveau alchimique.

Les schémas de fabrication ne sont pas très complexe. Vous sélectionnez l’objet que vous aimeriez créer dans la liste à gauche, puis placerez les ingrédients. Comme expliqué auparavant, les charges permettront d’augmenter le niveau de vos créations. Mais le nombre d’action sur vos création sera limité selon la complexité de l’objet et votre niveau d’alchimiste. Il vous sera donc très difficile de remplir à fond tous les noeuds de votre plan alchimique.

Un peu plus tard dans le jeu, il sera possible de créer des gemmes, vous permettant ensuite d’améliorer des objets déjà crées. Vous pourrez donc aller plus loin dans la conception d’objets de meilleurs qualité. Ces gemmes seront la monnaie d’échange d’ingrédients que vous n’utilisez pas. Vous devrez donc sacrifier une partie de vos récoltes pour fabriquer les gemmes.

Notez toutefois, qu’une fois le principe d’alchimie compris, vous ne buterez plus face aux plans. Tout vous paraitre limpide et clair.

Côté graphismes ?

Le jeu est très propre et à un look Anime japonais très agréable. Le jeu est propre est permet d’avoir des scénettes dessinés tel un manga et des personnages au look de Shonen. Seul bémol, la majorité des cinématiques sont faites avec les graphismes du jeu et certains personnages semblent bien rigides ou avec peu d’expression (par exemple Tao).

Autre point, les balades dans le village semblent des fois un peu vide. La ville n’est pas si petite, mais peu de gens s’y baladent. D’un côté cela est bien, car nous pouvons profiter de l’architecture des bâtiments, mais rajouter un peu de vie dans le village aurait été un must.

 

Au final, mon avis ?

Atelier Ryza est une découverte pour moi. C’est le premier titre de cette série que j’ai pu tester et je suis agréablement surpris, même si j’ai pu noter quelques points négatifs et beaucoup de points positifs.

Je vais commencer d’abord par les points négatifs. Comme j’ai pu le dire dans le chapitre précédent, le jeu semble parfois vide. Je ne m’attend pas à avoir dix milles personnages à l’écran. Mais j’ai cette impression que la moitié du village est sous valium et ne sortent pas de chez eux. Autre aspect négatif du jeu, le jeu met énormément de temps à démarrer. Je comprend par la, que pendant un long moment, nous avons l’impression d’être dans le tutoriel du jeu alors que … nous sommes déjà à la moitié. Il manque dans le scénario un vrai tournant scénaristique nous donnant envie de prendre les armes pour sauver le monde.

Sinon, d’un point de vue positif, les personnages sont très attachants. J’ai bien aimé voir les relation se créer entre les différents personnages, mais surtout l’envie de ceux-ci d’évoluer et de changer. Les combats sont dynamiques et demandent à ce qu’on pense vite, mais bien. Enfin, ce que j’attendais le plus de ce jeu, le système d’Alchimie. Je me suis amusé lors d’une de mes session de jeu à ne faire que de la récolte et de la création. Cela m’a apporté un plus pour la suite de mon aventure et j’ai pu bien comprendre comment fonctionnait l’alchimie. Prenez vous du temps pour faire une session dédié à ça pour comprendre toutes les particularités de ce système.

Au final, si vous venez de rejoindre cette série, je pense qu’Atelier Ryza est un très bon pied à l’étrier et vous permettra de découvrir la série avec un gameplay intéressant et une envie de vous faire découvrir l’Alchimie. Si vous êtes fan de RPG, vous pouvez le prendre et n’ayez pas peur de ne pas croire que le jeu ne débute pas, il vous berce tranquillement jusqu’à la fin.