Retour sur le Hero Festival 2018 : Marseille

Retour sur le Hero Festival 2018 : Marseille

20 novembre 2018 4 Par Altris

Salut Moussaillon !

Je vais te raconter mon périple pour retrouver ma bande de collègues pirates dans le port de Marseille. Oui on s’est réunis pour faire une réunion de sacrés flibustiers près à conquérir le Hero Festival. Quoi ? Comment ça personne me connaissait ? Ah … Ma réputation à encore besoin de grandir pour que le monde tremble face à ma fureur marine.

Le Hero Festival 2018 de Marseille s’est déroulé le 10 et 11 novembre 2018 et à pu accueillir pas mal d’invités pour le 5ème anniversaire.

On the way to a smile

Début de l’aventure : Vendredi 09 Novembre 2018 09h00

Je prends enfin mon train de Mulhouse en direction de Marseille. Pas loin de 5h de train m’attend. Au programme lecture du magazine RPG Magazine, Switch et 3DS. Le trajet fut long …. Ah je vois … Tu commences déjà à décrocher … On avance dans le temps pour arriver au début du salon ? Ok très bien …

Sort la machine à voyager dans le temps et la configure au 10 novembre 09h

Moussaillon : « Capitaine, ou allez vous ? Quelle est cette machine ?« 

Moi : « Ca Moussaillon, c’est une machine à voyager dans le temps, je vais aller dans le futur pour pouvoir raconter ce qu’il s’est passé au festival et non pas ce qu’il y a eu autour« 

Moussaillon : « Mais ça veut dire que vous reviendrez quand ?« 

Moi : « Roh mais arrête d’être aussi inquiet. Tu es vraiment le plus froussard de l’équipage. Forge toi un peu nom d’un poisson ! Rappelle moi ton nom !« 

Moussaillon : « Mais mais mais Capitaine … Je m’inquiète pour vous … Et je suis le moussaillon Tearcrow« 

Moi : « T’en fais pas, j’ai vécu bien des aventures avant que tu sois la ! Tearcrow, sois fort par pitié !« 

Dans un rayonnement de lumière et de fumée. Le capitaine s’évapore et voyage dans le temps

Tearcrow : « A bientôt … ou pas … Capitaine … Hehehehe« 

 

Samedi 10 Novembre 2018 09h00

Moi : « Ahhhh, me voila enfin au salon.« 

Mon aventure commence donc le vendredi matin lors de mon arrivée au festival avec l’équipe des No Names. Alors ok nous avions scinder l’équipe en 2 voiture. Une partie de l’équipe qui attendait encore au parking alors que l’autre … était déjà à l’entrée … Ok c’était un fail, on à déjà bien commencer … Suite à cela, nous avons eu le droit à notre accréditation « Presse » alors que nous animions une scène (cherchez le paradoxe, il y a du y avoir un paradoxe temporel).

Je ne suis pas un héros

Visuellement, le salon était plein. Je pense qu’avec l’âge, je commence à avoir du mal à visiter des salons autant bondés. Généralement ceux que je fais en Alsace sont moins remplis et donc il est agréable de se balader (mais certes, il n’y a pas d’éditeurs de manga, pas de gros stands jeux, pas de trucs fifou comparé à d’autres salons).

Mais le Hero Festival en lui même était plutôt bon. La convention était coupé en 4 univers : Konoha (tout ce qui est manga, culture japonaise, goodies japonais), Brocéliande (tout ce qui était lié à l’univers du Fantastique, Steampunk, Medieval), le village médiéval (bah … C’est comme le port salut … C’est marqué dessus …), Krypton (tout ce qui est lié aux comics et à la culture pop américaine) et enfin Ludopolis (jeux vidéo toussa toussa, toi même tu connais les bails).

Concernant l’espace Konoha, j’ai pu voir que pas mal de stands se ressemblaient dans la vente de Goodies. J’ai trouver cela un peu dommage car on ressentait une certaine redondance dans les produits trouvables. Entre les stands de Funko Pop, les stands d’armes factices, les stands de goodies geek, beaucoup se ressemblaient. Seuls des petits créateurs se démarquaient en proposant du contenu unique et fort agréable à l’œil. Si j’avais eu l’argent pour m’acheter les pyrogravures en bois pour mon salon, je me serais fait bien plaisir.

Concernant l’espace Broceliande, j’ai pu voir pas mal de choses bizarres tel que des organes dans du formol, du steampunk (beaucoup de steampunk) et enfin de la décoration type fantastique. J’ai malheureusement passé très peu de temps dans ce quartier.

Le village médiéval m’a beaucoup beaucoup plus car il y avait pas mal d’armures médiévales et fantastiques. C’était aussi la seule partie de la convention en extérieur et ça faisait un bien fou de pouvoir souffler hors des allées. Une partie militaire était présente un peu plus loin à l’extérieur. Mais étant donné que je n’aime pas la guerre (à part la guerre des étoiles hahahaha), je n’ai pas beaucoup contemplé les véhicules. Enfin, un petit bus du nom de Arcade Tour était présent. Je vous en parlerais un peu plus loin.

Regarde au loin et vois une affichette bizarre … Sur celle-ci est marqué : « Gloire à l’Amiral Tearcrow ! Il s’est débarrassé de l’incompétence du El Captain »

Moi : Nom d’une bouteille de Rhum … Qu’est ce que ce lâche de Tearcrow fait sur cette affichette. Et pourquoi il est dit qu’il s’est débarrassé de moi ? Va falloir que je lui parle à celui-la …. Ça sent l’insubordination !

Concernant l’espace Krypton, je me suis principalement attardé sur les petits auteurs et écrivains qui étaient tout simplement trop géniaux. Concernant le coin Comics … Le ? Pardon ? Je n’était pas du tout intéressé par cet espace, hormis le fait qu’il y avait un super stand avec des dioramas de personnes de mangas et comics et le … NUAGE MAGIQUE ! Oui j’ai adorer m’amuser avec le nuage magique (comme le montre la photo ci-dessous).

Enfin, l’espace Ludopolis ou j’ai passer un peu de temps à tester Noara, regarder du Just Dance et aller voir mon ami Lord Of Screen (aussi connu sous le nom de OuailleZid / YZ). Je trouvais qu’il manquait de jeux indépendant par rapport à Grenoble. Mais après c’est mon côté trentenaire qui fait surface. Ça y est … Je me sent comme un vieux con.

 

What about the No Names ?

Durant les 2 jours, nous avons animer 2 conférences avec les No Names sur les début de personnalités du web. Nos invités furent :

Samedi : Johanna Fournier (Ivy dans la série Noob) et Pikanoa (Dessinatrice pour des médias vidéoludique)

Dimanche : Seilin de PassionnaGeek et Pikanoa (si tu ne sais pas qui c’est, regarde la ligne au dessus)

Nous avions un Lord of Screen au sommet de sa forme, qui s’est même fait appeler « Madame » par un enfant passant non loin de la scène. Les conférences se sont très bien passées et à part de gros préparatifs tous les matins des conférences (Merci à Vercetti et Lord of Screen pour la préparation de la scène).

Concernant les interviews, Flowie et Midogeek ont su tirer de très bonnes questions aux différents invités.

Je tiens aussi à remercier Mareen qui nous a super bien géré la scène d’une main de maître.

Mais au lieu de 10 000 mots, je vous invite plutôt à regarder le replay de notre scène ce qui sera beaucoup plus simple.

 

Ce que j’ai aimer dans les festival

Quelques petites choses m’ont plu dans le festival et cela ne sera pas du tout ce que vous pensez. Adieu les gros stands, adieu les conférences et place aux petits créateurs. Oui je vais mettre en avant des gens avec qui j’ai pu discuter et m’ont fait découvrir leur univers ou leur création. Vous êtes prêt ? Nous commençons avec de la galanterie et honneur aux femmes:

Nathalie Bagadey

Je vais commencer par Nathalie qui est une personne adorable et très ouverte d’esprit. J’ai pu discuter avec elle quelques minutes (les 2 jours cumulés cela devait faire environ 40 minutes). Elle à pu me raconter pleins de choses concernant les voyages et plus particulièrement sur la Grèce qui est un pays que j’apprécie beaucoup.

Elle écrit des livres et ceux qui m’ont le plus attirer sont ceux mêlant les légendes des différents pays avec le monde actuel. Dans mon cas j’ai acheter 2 livres : « Kassandra et la Grèce des legendes » et « Eclosia ou l’Ecosse des légendes ». Je n’ai pas encore eu le temps de lire les livres mais vu ce qu’elle à pu me raconter je vous invite fortement à vous renseigner sur ces ouvrages.

 

Drake Manakete

Drake Manakete … Quel étrange personnage … Le premier jour quand je suis passé, il était déguisé en homme félin et m’a beaucoup fait sourire avec sa touche d’humour. De plus il est assez décalé et arrive à capter l’attention lorsque l’on discute avec lui.

Pour ma part j’ai aussi acheté 2 livres chez Drake. J’ai acheter 2 tomes de sa série : « Thennan » qui parle de Myste, le second berceau de l’Atlantide et des aventures de Natasha possédant le Thennan. Elle devra sauver le monde de Myste.

Comme pour Nathalie, je n’ai pas encore lu les livres (et je m’excuse d’avance si les auteurs lisent cet article, je vous ferais un retour comme promis une fois les livres lu).

 

Noara

J’ai pu tester un jeu indépendant du nom de « Noara » . Ce jeu est un subtil mélange entre les échecs, le Moba, la stratégie multi joueurs en tour par tour et le tout en 3D !

Il existe 2 factions lorsque vous souhaiterez jouer : Les démons Adalar et le clan des Kragh. Chaque faction à ses avantages et inconvénients mais ce sera à vous de les découvrir. Car oui le jeu sera gratuit à sa sortie. Vous pouvez aussi devenir Alpha Tester en allant sur le site officiel de l’équipe de développement : https://atypique-studio.fr/

Une interview a été réalisée par mon ami Zanpil (dont j’ai effectuer le cadrage) et sera disponible prochainement. Restez connectés 😉

 

Arcade Tour

J’ai A-DO-RER le concept du camion Arcade Tour disponible dans la partie externe de la convention ! Enfin une vraie salle d’arcade avec des bons vieux hits pour se foutre sur la gueule avec les amis.

Le concept est simple : vous voulez une animation gaming pour un mariage / convention / anniversaire / séminaire ? Vous les contactez et ils viennent avec leur camion blindé de bornes d’arcades toutes libres d’accès. Vos invités pourront donc jouer entre eux sur des bornes d’arcade. De plus des animations de tournois et autres peuvent être proposés (à voir avec les propriétaires du Arcade Tour).

J’ai passer un peu de temps avec mes Amis Zanpil et La Geek En Rose et nous avons bien rigoler autour du jeu « Windjammers ».

 

Au final ?

Au final, cette convention fut super cool d’un point de vue humain car toutes les personnes avec qui j’ai pu parler, rigoler et débattre étaient géniales. Clairement, je crois que c’est cet aspect des conventions qui me plaît le plus. Faire des rencontres et échanger avec des gens que nous voyons sur Internet et que nous ne voyons jamais. Internet peut être un super lieu pour faire des découvertes, mais rien de mieux que rencontrer ensuite les gens réellement.

La convention était bien en elle même (mise à part quelques petits soucis d’organisation) mais beaucoup de stands se ressemblaient et vendaient la même chose. Du coup une certaine lassitude pouvait s’installer après quelques heures dans le salon. Mais au niveau des animations et des invités, la programmation fut plutôt bonne et c’est la que le salon se démarque clairement.

L’ambiance était plutôt bonne et celle-ci était plutôt à la fête. Encore une fois, « Hero Festival » Joyeux 5ème anniversaire.