Les jeux vidéo sur les parcs d’attraction

Les jeux vidéo sur les parcs d’attraction

8 septembre 2020 2 Par Altris

Hello Moussaillon !

Aujourd’hui je vais vous présenter 2 choses que j’aime beaucoup : les jeux vidéo et les parc d’attractions. Pour écrire cet article j’ai bien galéré et c’est grâce à une idée de Akiko que je me suis dit : « Ce n’est pas con comme idée, je voulais pas parler spécialement de jeux mais la combinaison des deux est plutôt bonne ». Du coup, faisons un petit tour d’horizons des différents jeux de gestion de parc d’attraction que j’ai pu faire et que vous connaissez peut-être (ou non ?).

L’histoire des jeux de gestion de parc d’attraction (oui le titre est long)

Les jeux de gestion de parc d’attraction en commencer il y a 26 ans de cela (en 1994) alors que j’avais à peine 6 ans. Je viens de me mettre une baffe dans la tronche avec mon âge mais ce n’est pas grave … Il était sorti sur Amiga et DOS dans un premier temps et s’appelait Theme Park. Conçu par Peter Molyneux (oui le créateur de « Fable ») et Demis Hassabis, les deux compères avaient créer un nouveau style de jeu. Il fut ensuite porté un an après sur console de salon (Super Nintendo, Saturn, Playstation).

A la suite de cela, ce fut l’ouverture à une multitude de jeux de gestion sur les parcs d’attractions mais la série la plus connue, mais aussi celle qui subit le poids du temps, c’est la série des Roller Coaster Tycoon. Cette série à connu plusieurs épisodes à travers le temps et le dernier en date est Roller Coaster Tycoon World (je parle bien évidemment des épisodes PC, un autre est sorti sur smartphone et Switch). C’est principalement grâce à ces titres que les jeux de gestion de parc d’attraction ont vu leur essor.

Et enfin, dernier en lice, mais aussi le plus gourmand, c’est Planet Coaster. Sorti en 2016, il a eu de nombreuses améliorations avec le temps et reste encore la référence des jeux de création de parc d’attraction. A mon grand dam, je suis plutôt triste de ne pas pouvoir en profiter pleinement avec ma bécane (mon pc) actuelle, mais je sais qu’un jour, je pourrais mettre pleinement les mains sur ce titre sans pouvoir à peine le remplir à un quart de son potentiel.

Je vous parlerais bien évidemment des titres que j’ai pu jouer et surtout de ce que j’ai pu faire avec ces jeux. Cet article est un peu spécial car il n’est pas que là pour vous présenter les différents jeux sortis, mais aussi ce que j’ai pu découvrir avec ce type de jeu. Vous allez vous dire : « Oh l’autre, il fait la solution de facilité, il va nous citer l’ensemble des jeux sortis ». Cet article c’est un peu plus que ça, c’est aussi une déclaration pour mon amour des jeux de gestion de parc d’attraction.

 

Ma vie en tant que gestionnaire de parc d’attraction

Theme Park World

Durant ma vie de gamer, j’ai eu l’occasion de tester un grand nombre de jeux de gestion de parc d’attractions. Certains préfèreront diriger une ville, d’autres une entreprise de création de jeux, pour ma part ma voie est tracée : à moi le fun et le sourire des gens allant dans un parc d’attraction.

Je ne sais plus exactement à quel âge j’ai commencé à jouer à ce genre de jeu, ça devait être aux alentours de 12-13 ans avec le premier titre de ma « carrière » de gestionnaire. C’était sur PC avec Theme Park World. D’ailleurs, tous les jeux que j’ai joué furent sur PC, le meilleur support pour gérer ce type de gameplay. Revenons à Theme Park World, le titre est sorti en 1999 sur un grand nombre de supports (PC, Playstation, Playstation 2, Playstation 3, Mac os et j’en passe). C’était clairement le vrai premier jeu que j’avais entre mes mains.

Écran cathodique 4:3, souris à boule, ordinateur familiale avec 2Gb de disque dur, bref le bon vieux temps de la connexion 56k… Une époque où les jeux sortaient avec le moins de bug possible et que les extensions s’achetaient dans de grosses boites en carton qui ne contenaient qu’un petit CD. Loin de l’époque actuelle. Theme Park World était une excellente entrée en matière dans la gestion d’un parc d’attraction.

D’aussi loin que je me souvienne, la gestion était assez minime. Votre but était de placer les attractions, de regarder ce que les gens en pensaient et … récupérer le plus d’argent possible. Peut-être que le jeu avait une gestion plus poussée de l’argent avec un capital à entretenir, des attractions qui coutent un bras à réparer et surtout des salaires de vos employés. Ici, la seule chose qui était demandé était de divertir le public mais encore plus le joueur. Faire en sorte qu’on se sente puissant dans notre parc super coloré.

Je me rappelle avoir jouer pas mal d’heure à Theme Park, jusqu’à que son nouveau concurrent fasse son apparition : la série des Roller Coaster Tycoon

 

La série des Roller Coaster Tycoon

Vint ensuite l’une des sagas les plus mythique dans l’univers des jeux de gestion de parc d’attraction : Roller Coaster Tycoon. En fait quand je vous dis ça, c’est pas tout à fait vrai. La série a commencée la même année que Theme Park World. Mais je n’ai découvert Roller Coaster Tycoon 1 que en 2001, soit un an avant l’arrivée de sa suite. C’était aussi l’époque ou avec mes amis on commençait à s’échanger quelques jeux « piratés » *tousse fort*

Le jeu offrait tout un nouvel univers prêt à être explorer. Une vue du ciel en isométrique, la gestion de vos boutiques avec la possibilité d’augmenter le sel dans vos frites pour ensuite augmenter le prix de vos boissons et surtout … la création de vos propres grand huit et de terraformer (modifier le paysage) votre carte. A cette époque c’était encore Ubisoft qui gérait la vente de ce jeu. Puis la licence à été transférée à Atari à partir du second épisode.

Roller Coaster Tycoon 2 apportait quelques nouveautés par rapport à son premier opus tel que de nouvelles attractions, de nouveaux décors et encore plus de gestion. Mais à cette époque-là, je jouais au jeu encore en mode bac à sable avec argent illimité. La gestion me préoccupait peu, je voulais faire le meilleur parc de mon groupe d’ami. Je me rappelle avoir passer des heures à chercher sur internet des créations de fan. Je me rappelle aussi avoir passer des heures sur une carte crée par un fan d’Europa-Park à voir le tracer de tous les grands huit.

Puis vint enfin l’ère de la 3D. Roller Coaster Tycoon 3 était né. C’est clairement l’opus ou j’ai passé le plus d’heure et surtout après avoir piquer le jeu de mon cousin pour graver le CD et y jouer quand je voulais. Je découvrais enfin cet univers 3D ou l’on pouvait enfin « rider » les attractions que nous mettions en place. C’est aussi à partir de ce titre que j’ai commencé à gérer la partie gestion du parc avec les coûts et gestion du personnel. J’avais 16 ans … 4 années étaient passée depuis Theme Park World et je prenais toujours autant de plaisir à gérer ces parcs d’attractions.

RCT 3 permettait de se balader dans un environnement totallement en 3D, de gérer ces feux d’artifices pour les soirées, de se mettre dans la peau d’un visiteur pour voir ce que lui-même vivait. Bref, j’ai crée un très grand nombre de parc dans lequel je voulais évoluer, malgré que le jeu proposait certaines limites.

L’aparté hors jeu de gestion : Thrillville

S’en suit en 2007 une période très courte sur Thrillville. Jeu fourre-tout qui est loin d’un jeu de gestion de parc d’attraction. En gros dans Thrillville vous incarnez un très jeune gestionnaire de parc d’attraction et vous pourrez tout simplement … profiter de votre parc. Mais dans le sens ou chaque attraction ou chaque divertissement est un mini jeu digne des années jeux flash sur internet.

Vous aurez des jeux de rythme pour effectuer la chorégraphie des pom pom girls du parc, faire de la moto pour tester le terrain de moto tout terrain pour enfant (oui il y a ça dans les parcs d’attractions, ne posez pas de questions …), courses de buggy (vous inquiétez pas, c’est pour les enfants …). Bref, le jeu nous pousse à tester ces attractions pour gagner des points, qui eux nous permettent de créer de nouvelles attractions qui améliorent le parc et qui ensuite attire encore plus de visiteurs.

L’avantage de ce jeu était de créer un parc sans réellement se soucier de la partie économique de celui-ci. Seul le fun et l’excitation permettait de faire que votre parc était le meilleur. Sans compter que vous pouviez draguer des personnages du sexe opposé (je ne me rappelle plus pourquoi …). J’ai très peu joué à ce jeu car à part une succession de mini jeux, je ne l’ai pas trouvé très inspirant. J’ai dû y jouer au total 8h et j’ai ensuite eu une période où je suis revenu sur Roller Coaster Tycoon 3 pendant un long moment … Jusqu’à l’arrivée du roi actuel : Planet Coaster.

 

Le roi actuel : Planet Coaster

Qu’on se le dise tout de suite : je suis vert de ne pas avoir une bête de course niveau PC pour faire tourner ce titre. Je réfléchis actuellement à investir dans un nouveau PC juste pour jouer à ce jeu pleinement. Mais j’ai pu quand même le tester un minimum et voir son potentiel.

Planet Coaster est actuellement le titre le plus complet en jeu de gestion de parc d’attraction. Quelques DLC sont sortis pour égayer encore plus vos parcs avec de superbes attractions. Certains des DLC sont d’ailleurs en rapport avec de grosses licences tel que Ghostbusters, Back to the Future ou Knight Riders. Si vous cherchez à faire des attractions thématisées, c’est le top.

Mais le jeu permet surtout de faire une personnalisation de vos attractions le plus poussé au monde. Vous pouvez créer le moindre élément de décor, moindre tracé d’attraction, gérer les accélérations, ect. De nombreux créateurs mettent d’ailleurs leur création en ligne dans le Steam Workshop ce qui vous permet d’injecter dans vos parcs de superbes créations originales.

Comme je vous l’ai dit, j’ai pu jouer que très peu à ce titre car plus votre parc grandit, plus il est gourmand en ressources. Mais le peu que j’ai fait était tout simplement ahurissant. J’espère pouvoir vous le montrer un jour en stream et que nous puissions créer un parc tous ensemble.

 

Le petit dernier que j’ai testé : Parkitect

Petit dernier que j’ai découvert il y a 2 ans : Parkitect. Alors j’ai réellement rejoué à celui-ci dernièrement, car au début il était en alpha et ne permettait de faire quasiment rien du tout. Assez frustré d’avoir acheté je l’ai laissé de côté et je l’ai réinstaller pour le tester à nouveau pour voir si il me plaisait plus et … je suis agréablement surpris de retrouver les sensations que j’ai ressenti à l’époque des Roller Coaster Tycoon.

En gros, si votre bécane n’est pas assez puissante, foncez sur ce titre qui est super sympa. Des créateurs ont d’ailleurs mis leur oeuvres dans le steam workshop. Il s’articule beaucoup sur l’aspect gestion de l’argent, mais la partie création est aussi tout simplement géniale. Il est à petit prix et je m’amuse à le streamer de temps à autre (car il n’est pas trop gourmand). Même des configurations plus légères, tel que des pc étudiants, vous permettent d’y jouer. Seul inconvénient, vous ne pourrez pas « rider » vos attractions et donc vous ne serez que concepteur.

N’hésitez pas à me suivre sur Twitch si vous voulez le découvrir, il m’arrive de le faire de temps à autre en stream.

 

A suivre …

Je pense que ce genre de jeu est un jeu de niche. Comme je l’ai évoqué bien plus tôt, il existe pleins de type de jeu de gestion. Mais ce type-là est celui que je préfère. Tout simplement car j’adore l’ambiance des parcs d’attractions et que pouvoir en créer à mon échelle de simple employé français, je trouve ça amusant.

Vouloir satisfaire les clients et surtout imaginer une thématisation est quelque chose de satisfaisant. Je sais que je continuerais à suivre les sorties de jeu de gestion de parc et que j’espère de tout coeur que l’avenir nous promette de nouvelles manières de concevoir et gérer des parcs d’attractions virtuels.

Mais pour le moment mon premier objectif sera de pouvoir jouer pleinement au roi actuel : Planet Coaster. Jusqu’à l’avènement d’un nouveau roi qui me donnera envie d’y jouer.

Pour ma part j’aimerais savoir si vous avez déjà jouer à un jeu de ce genre et j’aimerais savoir si vous y trouvez du plaisir. Si vous n’en trouvez pas, expliquez-moi aussi pourquoi, je suis curieux de savoir un peu vos goûts en matière de jeux de gestion.

Merci pour votre lecture et je vous dis à très bientôt pour un nouvel article un peu plus personnel.