[Test] Persona 5 Strikers – PC

[Test] Persona 5 Strikers – PC

9 février 2021 1 Par Altris

« Allo Captain ? Ici Joker ! Je crois que nous allons encore avoir besoin de toi cette année. Nous faisons face à une augmentation de cas de métanoïa et nous aurions besoin de ton aide pour résoudre cette affaire. Peux-tu venir au plus vite ? »

Bien évidemment que je peux venir au plus vite ! Je suis super content de retrouver mes amis les voleurs fantômes un an après avoir tester la version Royale de Persona 5 ! Aujourd’hui c’est la sortie de ce test qui vous donnera mon avis sur l’expérience que j’ai vécu avec ce nouveau titre de la saga. Bienvenue dans le test de Persona 5 : Strikers ! Si vous ne connaissez pas l’univers de Persona 5, je vous invite à lire mon test de Persona 5 Royal sorti il y a peu près 1 an.

Je remercie encore énormément Koch Media de me laisser explorer à nouveau cet univers que j’apprécie énormément ! Espérons juste que mon engouement pour cette licence ne tronquera pas mon avis pour ce jeu !

Information : Afin de vous éviter le maximum de spoil, la quasi-totalité des captures d’écrans sont prises du premier donjon, sans indiquer qui est votre premier adversaire. De plus, le jeu a été testé sur PC.

 

Le retour des voleurs fantômes !

Persona 5 Strikers prend place 6 mois après la fin de Persona 5. Exit l’épisode Royal qui n’est pas dans la continuité officielle et place à nouveau à notre équipe des Voleurs Fantômes de cœur. Notre héros (que vous pourrez nommer à votre guise) est retourné dans sa ville d’origine, mais les vacances d’été approchent et notre bande d’amis décident d’organiser quelques jours de vacances tous ensemble. Il est temps pour le protagoniste de retourner voir ses amis et profiter des vacances d’été bien entouré.

Les problèmes de l’année scolaire précédente semblent loin de tout ça. L’application pour le Metavers n’existe plus et notre équipe vis une vie paisible, malgré les difficultés des études. Les préparatifs des vacances débutent le jour où notre héros revient dans sa famille d’accueil, au café Leblanc. Nos amis discutent un peu de leur évolution sur les derniers mois et décident aussi d’installer une nouvelle application à la mode en ce moment : EMMA. Une application d’assistant virtuelle qui aidera nos « vacanciers » à préparer leurs vacances.

Mais cette application n’est pas anodine et va relancer notre équipe dans leur rôle de voleurs, en tombant mystérieusement dans le metavers à nouveau. Leurs pouvoirs n’ont pas disparu et cela ne semble pas des plus rassurants pour eux. Ceux-ci découvrent la personne ayant son esprit corrompu, volant le désir des gens. Action qui mènera la population à adorer une célébrité, au point d’en faire des moutons écervelés. En découvrant ce premier lieu, ils feront aussi la rencontre avec une autre intelligence artificielle du nom de Sophie, qui ne se rappelle de rien, ni de son rôle.

Sans compter que par-dessus ça, la police est repartie à la recherche du protagoniste, car suspecté des nouvelles métanoïas apparaissant un peu partout au Japon.

L’équipe reprend du service et va devoir découvrir qui est derrière cette nouvelle menace, mais surtout essayer de passer de bonnes vacances d’été.

 

Take your heart !

Persona 5 Strikers s’éloigne dans les grandes lignes de l’opus original. En effet, vous ne serez plus face à un RPG au tour par tour, mais un action-RPG proche du Muso-Like (Dynasty Warriors, One Piece Pirates Warriors …). D’ailleurs, c’est la société Omega Force, à l’origine des Muso, qui a collaboré avec P-Studio, le studio interne de Atlus pour la saga Persona, pour réaliser le jeu. Ne soyons donc pas étonné de voir ce nouveau type de gameplay, tant les forces des deux développeurs ont été gardés pour créer ce nouvel opus « dynamique ».

Avant toute chose, un voleur fantôme ne cherche pas à modifier l’esprit de n’importe qui, mais de ceux réellement dangereux pour la société. Il vous sera demandé de mener une enquête dans les rues de l’endroit où vous serez. Cette enquête permettra de valider le fait que l’esprit de beaucoup de gens a été modifié et qu’il est temps d’intervenir pour rétablir un équilibre dans la société. Une fois l’enquête terminée, vous aurez donc accès à l’esprit de votre adversaire.

Vous devrez, comme dans le premier opus, visiter des donjons nommés ici « Prisons » (et non pas « Palais », comme dans le jeu original). Contrairement à l’opus original, lorsque vous irez à l’encontre d’un ennemi, vous aurez tout le combat se déroulant directement sur la carte du jeu. Vous pourrez bien évidemment prendre l’avantage en attaquant par surprise l’adversaire, comme dans le jeu original.

Une fois le combat lancé, vous serez face à un jeu proche d’un Dynasty Warriors. Vous pourrez taper sur l’ensemble des ennemis en faisant des combinaisons de touches en attaques légères et attaques lourdes. Vous pourrez aussi utiliser les armes à feu, propre aux héros (pistolet, fusil à pompe, lance grenade…). Enfin, vos Persona, entités démoniaques vous accompagnant, vous permettront de lancer des sorts. Pour ceux qui connaissent un minimum la série, vous saurez que vous pourrez utiliser les faiblesses élémentaires de vos adversaires afin de les mettre à genoux afin d’infliger encore plus de dégâts (et faire une embuscade impactant tous les adversaires alentours).

Il sera aussi possible d’utiliser le décor avoisinant, afin de vous permettra d’attaquer plus d’adversaire. Vous pourrez donc vous percher sur un lampadaire pour finalement redescendre en tournoyant autour de celui-ci et donc attaquer tous les adversaires qui se sont agglutinés autour. Pareil avec d’autres éléments tel que des voitures ou des objets suspendus. Ils permettront d’affaiblir en grand nombre vos ennemis et donc de subir moins d’assauts de tous les côtés. Si je peux vous donner un conseil, ces éléments seront importants contre les ennemis un peu plus coriaces, car ils vous permettront de les affaiblir un poil plus rapidement.

Concernant ces ennemis plus coriaces, que ce soit boss ou ennemis spéciaux, ils disposeront de boucliers sous leur barre de vie. Ces boucliers se détruiront via des attaques de faiblesses. En gros, si vous les attaquez avec l’élément auquel ils sont faibles, vous pourrez leur briser leur bouclier. Une fois les boucliers détruits, vous pourrez faire un « All-in », une attaque regroupant tous les membres de votre équipe. Généralement, elle inflige de gros dégâts à l’adversaire et vous permettra de faire avancer considérablement le combat.

Petite différence par rapport à l’opus RPG, vous aurez la possibilité de remplir une jauge d’attaque ultime. Cette jauge se remplira petit à petit en attaquant les adversaires, en leur lançant des sorts dont ils sont faibles et en switchant de personnages. Cette attaque ultime se déclenche en faisant une combinaison de touches et comme on le dit « Ça nettoie tout, même les tâches les plus tenaces ! » D’ailleurs, si vous switchez de personnage au bon moment (quand vos alliés le proposent), vous remplirez encore plus rapidement cette jauge.

Cette alternance de héros se fait plutôt facilement, via une des touches de la croix directionnelle et vous mettra face à une petite animation. Cela apporte un côté stratégique à votre partie et vous permettra d’utiliser les avantages, mais aussi d’hériter de leurs faiblesses. Il faudra bien faire attention au choix de vos coéquipiers lors de vos explorations afin de tirer le meilleur parti de chacun dans vos combats. Si l’un de vos alliés vient à tomber à terre, vous serez automatiquement transféré sur un autre de votre équipe. Mais il sera impossible de changer un membre KO par un membre en vie, tant qu’un combat sera engagé. Vous devrez attendre un moment de calme pour reconstituer votre équipe.

Une fois votre combat terminé, vous aurez de grandes chances de tomber face à un masque de Joker sur le sol. Le récupérer vous permettra d’obtenir de nouvelles Persona à rajouter à votre Persona-dex (ok, je viens d’inventer ce terme, mais au moins cela permettra de vous imager mes propos). Ces Persona pourront être fusionnées, comme dans l’opus traditionnel, pour avoir plus de puissance. Bien évidemment, lors de cette fusion, il sera possible de garder les compétences qui vous intéressent afin de vaincre plus facilement vos adversaires. Bien évidemment, chaque persona à des résistances et des faiblesses face à certains éléments, qu’il faudra prendre en compte quand vous affronterez vos adversaires (afin que ceux-ci n’en profitent pas pour vous affaiblir plus facilement). Enfin, lors de vos combats, vous récolterez des points qu’il sera possible de distribuer pour augmenter le niveau des démons vous accompagnant.

Après avoir passé une bonne journée dans le métavers, il est temps de se téléporter hors de ce monde, pour revenir au monde réel. Pour cela, vous pourrez utiliser le point d’entrée du monde ou tout simplement utiliser l’un des points de contrôle que vous rencontrerez au minimum une fois par zone. Dans le monde réel, il sera possible de discuter avec vos coéquipiers et le monde qui vous entoure. En réalisant certaines requêtes et discussions, vous pourrez augmenter le lien qui vous lie aux autres. Ce niveau de lien est fort utile pour augmenter certaines stats pour vos futures explorations. Par exemple, vous pourrez augmenter le nombre de récompenses obtenus en fin de combat, la puissance de vos coups, avoir des soins automatiques. Bref, la liste est plutôt longue et c’est un ensemble de 30 points qu’il faudra débloquer et améliorer, afin de faciliter un peu votre aventure.

Les journées passeront moins vite que dans le jeu original (car vos vacances ne durent pas un an, mais un été), ainsi moins de stress et plus de temps pour profiter des différents lieux de vacances. Vous pourrez rentrer et sortir autant de fois que vous le souhaitez du metavers, vous balader tranquillement dans la ville, faire les magasins. Bref, vous aurez bien plus de temps que dans l’opus original, mais beaucoup moins d’activités que dans le premier opus. Ici vous n’aurez pas besoin d’entretenir vos relations individuellement avec chacun et donc n’aurez pas beaucoup d’activités tierces. Je trouve cela un peu dommage, tant bien que le jeu nous met dans un circuit boutique <-> metavers. Une richesse qui manquera un peu dans ce nouvel opus et qui feront que vous n’aurez pas trop l’occasion de développer l’univers autour du héros. Mais pour ça, je vous invite plus que vivement à faire l’opus original (ou royal), sorti sur PS4 !

Concernant les boutiques, la plupart d’entre elles se trouvant en ville ne vous offriront que de la nourriture. Certaines auront des accessoires, mais cela se limitera à ça. La plupart de vos achats se fera via la boutique de Sophia, généralement à votre planque. Vous pourrez alors acheter et revendre des ressources chinées par-ci par-là. L’argent sera vraiment important pour l’amélioration de votre équipement et vous auriez bien assez l’occasion de récolter des Yens dans les différentes prisons du jeu.

 

Met-art-vers

D’un point de vue artistique, le jeu reprend l’aspect graphique de l’épisode précédent. Nous nous retrouvons un style graphique proche d’un manga de type shonen, avec une animation plus qu’agréable à l’œil. Lors des phases narratives, les animations faciales sont imagés avec les petits avatars situés en bas à gauche de l’écran et cela permet d’avoir une réaction bien plus précise que via les personnages eux-mêmes. Le jeu ne subit aucun bug graphique et peut se regarder pendant un long moment sans se dire « y’a un soucis avec les graphismes du jeu ». D’un point de vu colorimétriques, les couleurs sont toujours aussi pétantes et offre un régal visuel dépendant de la situation.

L’opposition sombre des prisons et lumineux du monde réel offre un bon équilibre dans l’exploration du jeu. Cela offre certains moments de « respiration » si vous vous sentez oppresser par l’univers sombre et moribond de la prison. Les cinématiques quant à elles sont divisées en deux sortes. Les cinématiques animées en mode « Anime » et celles faites avec le moteur du jeu. Comme dans l’opus original, les cinématiques en « Anime » sont toutes bonnement magnifiques à regarder. A part un léger effet « flou » autour des personnages, les décors et les mouvements des héros nous laissent rêveur face à une potentielle adaptation de ce nouveau titre en Anime. Cependant, les animations utilisant le moteur de jeux peuvent paraître parfois un peu raide, même si très bien réalisées. Peut-être que la pâte graphique est légèrement améliorée par rapport au phases jouées, mais les modèles sont exactement ceux que vous aurez lors de vos phases jouées.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Enfin, d’un point de vu musical, les musiques sont tout bonnement délicieuses. Nous retrouverons beaucoup de titres connus et des nouveaux. Ceux connus ont été remaniés afin de les rendre un peu plus rock et donc de coller bien mieux à l’univers dynamique du jeu. Les nouveaux titres sont égaux au niveau qualité par rapport à ceux proposés par le passé et nous permettent de nous immerger totalement dans cet univers pop, que Persona sait nous proposer depuis de nombreuses années. La voix de Lyn Inaizumi nous fait rentrer dans la peau d’un voleur fantôme et nous transporte dans cette lutte pour sauver les cœurs !

 

Pour finir, j’en pense quoi ?

Persona 5 Strikers est un titre que j’ai beaucoup attendu depuis son annonce Japonaise. Au moment où je vous écris cette revue, je me suis arrêté à la fin de la deuxième prison et je reste persuadé qu’il me reste encore beaucoup à découvrir. Je pense que l’histoire sera tout aussi haletante que ce que nous a offert Persona 5. Malgré ça, je retrouve la pointe des jeux Muso : une certaine redondance dans les combats qui me font penser que taper est souvent la meilleure solution, sans penser aux magies. Je regrette un peu l’aspect RPG au tour par tour qui laissait entrevoir une réelle stratégie lors des affrontements.

Mais loin d’imaginer que le titre est mauvais ! Retrouver notre bande d’ami est réellement agréable. Je vous conseille toutefois de vous renseigner un minimum sur ce qu’offrais l’aventure originale avant de vous attaquer à Strikers. Beaucoup d’éléments ne sont pas expliqués et vous risquerez d’être largué avec les références qui sont disséminés tout au long du jeu. N’hésitez pas à acheter l’opus Persona 5 Royal totalement traduit en français ou bien regarder l’anime (légalement) sur Wakanim.

D’un autre côté, le jeu est survolté et offrira à vos yeux un déferlement de combats et d’attaques toutes plus impressionnantes les unes que les autres. J’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver la bande d’amis que j’avais laissé à la fin de Persona 5 et je me suis plongé avec grande joie, à nouveau dans cet univers.

Que vous soyez fan du jeu original ou fan de Muso, je ne peux que vous conseiller de prendre Persona 5 Strikers qui vous permettra de retrouver Joker et toute la bande dans une nouvelle aventure pleine de mystères !

 

Persona 5 Strikers

8.8

Histoire

9.0/10

Gameplay

8.5/10

Graphismes / Musiques

9.0/10

Aspects positifs

  • Une nouvelle histoire palpitante
  • Une mise en scène scénaristique des cinématiques
  • Des musiques plus qu'entrainantes
  • Des graphismes typés manga
  • Totalement en français !
  • Un gameplay dynamique ...

Aspects negatifs

  • ... mais souvent surchargé par le nombre d'informations
  • Une difficulté plutôt élevée par rapport au premier opus
  • Moins de contenu annexe